.
-

 
Mots composés
Mots composés, mots formés de la fusion et de la combinaison de deux ou plusieurs racines, comme mélodrame, tragi-comédie, parasol. Les racines qui concourent à former ces mots sont si intimement unies dans la composition, qu'il est impossible de les séparer autrement que par la pensée. Car cette union s'est faite au moyen de changements qui ôtent à chacun des éléments de la composition, ou du moins à l'un d'eux, soit la forme, soit le sens qu'ils auraient s'ils étaient séparés. Ainsi la 1re partie du mot mélodrame n'est pas un mot français; c'est un mot qui ne s'emploie qu'en composition pour exprimer l'idée de chant, de musique (du grec mélos). Dans tragi-comédie, abréviation de tragico-comédie, tragi équivaut à l'adjectif tragique; c'est comme si on disait comédie tragique, ou mêlée de scènes tragiques. Quant au mot parasol, ses deux principaux éléments ont été altérés, puisqu'il est composé du verbe parer et du mot soleil : la syllabe intermédiaire a est-elle une préposition, ou une simple voyelle de liaison, c'est ce qu'il n'est peut-être pas facile de décider. 

Lorsqu'un mot est formé d'éléments qui, tout en s'unissant, gardent la valeur ou la forme qu'ils ont séparément, il n'y a plus alors véritable composition, mais simple juxtaposition, et cette sorte de mots composés a reçu le nom de mots juxtaposés. Tels sont porte-drapeau, perce-oreille, chefd'oeuvre, dorénavant, désormais, et la presque totalité de nos mots composés. Il arrive souvent que certains mots composés, ou même juxtaposés, équivalent, dans l'usage, à des mots simples; tels sont parallèle, économe, intensité, soulagement, parapet, dorénavant, désormais; ils n'ont pour nous que la valeur de mots simples, parce que leurs éléments composants, qui sont d'origine étrangère, n'ont plus de sens en français, et que, par conséquent, le souvenir de leur étymologie s'est effacé. On se doute peu, en effet, que parapet est formé d'après l'analogie de parapluie, de parasol, et veut dire garantie contre la poitrine (parapetto en italien); que désormais est composé de trois mots, de ou dès, or (maintenant), et mais (plus, davantage, en avant); que dorénavant est formé des mots de ou dès, or, en, avant; que parallèle signifie l'un ou l'une le long de l'autre, etc. 
Parmi les langues européennes, les deux langues littéraires les plus riches en mots composés sont le grec ancien et l'allemand; ensuite vient le latin, puis l'anglais. Les langues néo-latines ont emprunté presque tous leurs mots composés au latin, et surtout au grec, qui est doué, à cet égard, d'une flexibilité merveilleuse. (P.).

.


[Histoire culturelle][Langues][Littérature]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.