.
-

Château de la Wartburg

Le château de la Wartburg est un Château allemand bâti sur un pic abrupt (altitude : 426 m) au Nord-Ouest de la forêt de Thuringe, à173 m au-dessus d'Eisenach. Ce fut la résidence des landgraves de Thuringe. Bâtie vers 1070, elle a été restaurée en 1847 et décorée de fresques historiques. Le burg ou château proprement dit est en style du XIIe siècle, il est précédé d'un premier pavillon (Vorburg) en  style du XVIe. Celui-ci comprend la maison des chevaliers avec les chambres d'étrangers, parmi lesquelles celle où Luther logea du 4 mai 1521 au 6 mars 1522; puis trois autres pavillons reliés au premier et au burg par un mur d'enceinte formant passage couvert. Le grand château renferme le vaste palais du landgrave où l'on admire au deuxième étage la salle des Chevaliers et au troisième la salle des fêtes bâtie vers 1130 ; puis viennent les Kemenats, appartements de la landgrave, la massive tour centrale, l'écurie, un second palais, la Dirnitz, bâti en 1319, muni de calorifères, enfin au Sud le donjon
-
Warburg.
La Wartburg.

La Wartburg fut, durant quatre siècles, la résidence des landgraves de Thuringe; Hermann Ier (1190-1217), l'ami des arts et des lettres, y réunit les plus illustres poètes et donna ainsi lieu à la légende de la Guerre des chanteurs, tournoi de la Wartburg. On le place en 1207, et le poème qui la conte réunit deux pièces d'origine différente: une sorte d'ode en l'honneur du landgrave (composée vers 1250) et une énigme probablement composée à Mayence à la même époque. La première poésie raconte que les plus fameux Minnesinger assemblés à la cour d'Hermann Ier (Walter de la Vogelweide, Wolfram d'Eschenbach, Biterolf, Reinmar von Zweter, Heinruh d'Ofterdingen) discutent pour savoir qui est le plus digne de louanges, le landgrave ou bien Léopold d'Autriche. Walther, champion du landgrave, triomphe de Henri, champion du duc d'Autriche. La seconde partie du poème fait intervenir le magicien Klingsor appelé de Hongrie par Henri d'Ofterdingen; il soumet une énigme aux Minnesinger; mais on lui oppose le pieux Wolfram qui triomphe de Klingsor et de son inspirateur le démon Nasion. Ce poème a été édité par Simrock (1858), et la légende a servi de thème à Novalis, Hoffmann et Wagner.

Quand la Thuringe passa à la maison de Wettin (1440), la Wartburg fut délaissée et tomba en ruines; le duc de Saxe-Weimar la fit rebâtir lorsque le romantisme eut remis les burgs à la mode.

Nous avons rappelé que le vieux château abrita Luther. En souvenir du grand réformateur, on y célébra le 18 octobre 1817 le troisième centenaire de la Réforme; à l'appel de la Burschenschaft (association d'étudiants) d'Iéna, 500 étudiants venus de toute l'Allemagne s'y réunirent et jetèrent les bases d'une association générale d'étudiants allemands, la fameuse Burschenschaft qui fut interdite et comprimée par les princes réactionnaires de l'époque. (A19).
-

Warburg : le bureau de Luther.
Le bureau de Luther à la Wartburg.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.