.
-

Monuments de Venise
L'église Santa Maria dei Miracoli
L'église Sainte Marie des Miracles (chiesa Santa Maria dei Miracoli) est une église du quartier de Cannaregio, à Venise. Sa construction date de la Renaissance (1481-1489), et est due à Pietro Lombardo sur les plans d'un architecte inconnu. Les Lombardo y prodiguèrent sculptures et ornementations d'un goût exquis.

À l'extérieur l'église est divisée en deux ordres : corinthien le premier, ionique celui au-dessus. Les pilastres de la porte ont de jolis jambages qu'on peut attribuer à Tullio. Dans le tympan  la Vierge et l'enfant sculptés par un artiste qui se faisait appeler Pyrgotele et qui n'était autre qu'un certain Lascari originaire grec qui mourut de la peste en 1528.
-

Venise : Santa Maria dei Miracoli (façade).
Façade de l'église Santa Maria dei Miracoli.

Les jolies fenêtres aux embrasures délicatement sculptées, sont encadrées par des pilastres, au-dessus desquels s'élèvent les arcs qui ont, dans les pendentifs, des figures d'anges ou de prophètes, tandis que des anges accouplés marquent les angles de l'édifice, dont le clocher, l'abside et la coupole furent aussi dessinés par Pietro Lombardo entre 1484 et 1489.

L'intérieur est à une seule nef, aux parois incrustées de marbres particulièrement élégantes les décorations des pilastres qui soutiennent la tribune des chantres, dont le plafond en bois sculpté a dans ses compartiments des peintures de Palma le Jeune, la Conception, Sainte Claire et Saint François.

Le plafond voûté de l'église est aussi en bois sculpté à compartiments, entre lesquels Pier Maria Pennacchi (1484) peignit cinquante têtes de patriarches et de prophètes.
-

Venise : Santa Maria dei Miracoli (plafond).
Le plafond de Santa Maria dei Miracoli.

La grande chapelle est surélevée de quelques marches sur le plat de l'église. Sur la balustrade merveilleusement arabesquée sont des demies figures de la Vierge , de l'Ange, de Sainte Claire et de Saint François qu'on peut attribuer à Tullio Lombardo; les chaires, aussi bien ouvragées, sont placées à l'extrémité de la balustrade.

Les bases des pilastres du choeur gracieusement entourées de sirènes et d'enfants, l'ornementation variée des pilastres, celle des arcs, des corniches et des jambages, les corniches des petites portes, le parapet de l'autel et les tabernacles des saintes huiles, nous donnent une idée du génie des deux artistes, Pierre et Tullio Lombardo, qui purent les concevoir et les exécuter.
-

Venise : Santa Maria dei Miracoli (intérieur).
L'intérieur de l'église Santa Maria dei Miracoli, avec sa chapelle surélevée.
 © Photos : Serge Jodra, 2012.

Dans le corridor qui mène à la sacristie un cénacle sculpté par Tullio Lombardo; dans la sacristie les statues de Saint François et de Sainte Claire par Gerolamo Campagna, un lavabo attribué à Pietro Lombardo et une Vierge avec l'enfant, sculpture du XVe siècle. (V. Alinari).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.