.
-

Vanves (Vanvae). - Commune du département des Hauts-de-Seine, limitrophe de Paris (Petite couronne), 25 400 habitants (2006). L'étymologie du nom de Vanves est restée, inconnue; c'est sans doute un, ancien mot celtique défiguré et méconnaissable aujourdhui. Le bourg, est, en effet, fort ancien; on le désignait aussi sous le nom de Vanvres, qui ne s'explique pas mieux. L'agglomération principale est située au bas d'une colline qui se relève un peu vers l'Ouest pour, s'infléchir ensuite jusqu'à la rive gauche de la Seine; des sources, très abondantes y sont recueillies et ont donné naissance à ce qui était autrefois l'industrie principale du pays : le blanchissage. 

François Ier se faisait qualifier ironiquement de roi de Vanves et de Vaugirard. Au XVIIIe siècle, une plaisante mystification judiciaire, dans laquelle deux habitants du village étaient censés en procès à cause des mauvaises moeurs de leurs ânes respectifs, mit de même en cause le nom de Vanves. Vers 1720, le duc de Bourbon acquit à Vanves une fort belle demeure, qui en l'an VII fut transformée en prytanée dépendant du lycée Louis-le-Grand, devint en 1863, lycée du Prince impérial et se nomma, à partir de 1888, lycée Michelet. 

En 1883, le territoire de Malakoff a été démembré de celui de Vanves, et forme une commune distincte. La loi du 12 avril 1893 a érigé, Vanves en chef-lieu de canton, ce qui a nécessité la construction d'une mairie somptueuse, inaugurée en 1898,  L'église date du XVe siècle; son clocher, détruit pendant la guerre de 1870, a été refait en 1873 et est pourvu d''une flèche sans poinçon. (F. B).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.