.
-

Ulm

Ulm est une ville d'Allemagne, dans le Württemberg (land de Bade-Württemberg), sur la rive gauche du Danube, en face du confluent de l'Iller; 120,500 habitants en 2012. Au Nord de la vieille ville, aux rues étroites, se développe une ville neuve. Sur la rive droite du fleuve est Neu-Ulm. 

Le Munster d'Ulm.
La cathédrale protestante, commencée en 1377, continuée jusqu'en 1492, restaurée de 1844 à 1890, est la plus vaste église gothique d'Allemagne après celle de Cologne et l'une des plus belles.

Elle est toute en brique, excepté la façade, qui est en pierre, et, pour que cette partie de l'édifice pût avoir un caractère de magnificence sans faire un contraste choquent avec les autres, l'architecte l'a sillonnée; depuis la base jusqu'au sommet, de lignes hardies et élégantes. Sa base forme un porche à 3 portes de hauteur égale, haut de 15 m, profond de 2 m, orné de bas-reliefs et de statues du XVe siècle.
-

Ulm.
Ulm sur une ancienne photographie.

Au milieu de la façade Ouest s'élève une tour de 161 m construite par Ensinger (1392-1399), ses descendants et ses élèves, reprise à 70 m et portée à sa hauteur actuelle par A. Beyer, de 1882 à 1890, en s'inspirant des plans de Matthaeus Baeblinger (1477-1492); deux autres tours de 86 m ont été érigées au-dessus du choeur par Scheu, prédécesseur de Beyer. 

L'église se divise en cinq nefs, ayant 123,50 m de long sur 48,75 m de large, couvrant 7040 m² dont 5105 d'espace libre, pouvant contenir 30.000 personnes; la nef centrale a 41 m de haut. Avant d'entrer, on traverse encore un vaste portique, qui supporte l'orgue. Les piliers de la nef majeure sont tout couverts de sculptures exquises, qui ne se répètent jamais. 

Les oeuvr es remarquables que contient la cathédrale d'Ulm sont : un baptistère, sculpté dans le style de transition de l'art gothique à l'art de la Renaissance; la chaire en pierre, oeuvre de Engelberger (1500) et de Syrlin ou Sürlem le jeune (1510), artiste de la localité, et dont le dais, aussi élevé que la voûte même de l'église, représente un petit escalier qui tourne dans un berceau de trèfles et qui se rétrécit à mesure qu'il s'élève; les stalles en bois du choeur (1469-1474),  sculptées de 1469 à 1474 par Joerg Syrlin aîné, les plus belles du Moyen âge allemand, et où sont représentés, en trois étages, les personnages célèbres du paganisme, ceux de la Bible, et divers sujets du Nouveau Testament; le tabernacle du maître-autel, sculpté en marbre en 1469 par Adam Krafft, et qui forme une riche spirale de 26 m de hauteur, et dont le « maître du Vignoble » a fouillé la pierre; les vitraux du choeur  (cinq fenêtres), peints en 1480 par Hans Wild et Cramer; les fonts baptismaux, exécutés par Syrlin le père; la chapelle Besserer, intéressante par ses vieux vitraux et ses vieilles peintures; un autel de la sacristie attribué à Schoen; des tableaux de l'école d'Ulm, etc. 

Les autres monuments.
L'église de la Trinité, bâtie de 1617 à 1621 par Martin Buchmüller, renferme un beau choeur en style Renaissance (1620); l'hôtel de ville, moitié gothique moitié Renaissance, a de vieilles fresques; en face est le Fischkasten, fontaine gothique, dont Syrlin l'aîné a sculpté les pierres (1482).

Le musée d'Ulm renferme une belle collection archéologique et de figurines costumées à la mode des XVIIIe et XIXe siècles.

Histoire d'Ulm.
Ulm apparait dans l'histoire en 854, devint ville libre impériale au XIIe siècle, chef-lieu de la Ligue souabe; son territoire s'étendit sur 640 km². Elle adopta la Réforme (1530), fut annexée à la Bavière (4803), puis au Wurttemberg (1840). En 1805, le général autrichien Mack y fut enveloppé par Napoléon après la bataille d'Elchingen et capitula avec 26.00 hommes le 17 octobre. 

Ulm a été autrefois une place forte considérable. De forteresse fédérale, en 1841, Ulm devint en 1871 forteresse impériale, et ses ouvrages furent agrandis à partir de 1873. (A.-M. B. / B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.