.
-

Toit

Toit. - Partie supérieure d'une construction, présentant une ou plusieurs faces inclinées destinées à recevoir les eaux pluviales afin de les diriger, par des gargouilles, des gouttières ou des chéneaux, soit au dehors, soit dans des tuyaux de descente, de façon à mettre l'intérieur de la construction à l'abri de l'humidité on emploie aussi dans le même sens, le mot comble. Quant au mot toiture, il présente plus d'analogie avec le mot couverture, et s'entend plutôt des matériaux employés dans cette couverture, ainsi une toiture en ardoises, en tuiles, en métal, etc.
-
Bangkok : toit du palais royal.
Détail du toit du Palais royal de Bangkok (Thaïlande). Source : The World Factbook.

On appelle toits à porcs les petites loges dans lesquelles on enferme ces animaux et dont l'ensemble constitue une porcherie

Les toits ont reçu divers qualificatifs, les uns qui leur sont communs avec les combles et les couvertures, et d'autres qui leur sont particuliers : ainsi toit en bâtière, toit de clocher formé de deux versants obliques s'inclinant en forme de bât; toit en terrasse, toit plat dont l'inclinaison a seulement pour objet l'écoulement des eaux; toit pectiné, toit conique ou polygonal dont le bord est dentelé. 

Un artiste de grand talent, Espérandieu, l'architecte du Palais des arts de Longchamps, à Marseille, avait remarqué que 

« dans la silhouette d'un édifice, la partie caractéristique, celle que le regard voit de loin, c'est la partie supérieure, toiture ou couronnement »,
et, dans une étude nourrie de rapprochements piquants, il avait mis en parallèle la forme des couronnements des édifices et la coiffure des habitants des cités où avaient été élevés ces édifices... (Ch. Lucas).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.