.
-

Téhéran. - Capitale de l'Iran; 8 millions d'habitants (2009). Elle n'était encore au XIIIe siècle qu'un bourg situé à 6 km de Réï (Raghès) dont les maisons étaient construites sous terre; les habitants, d'une humeur farouche, étaient indociles et se livraient à des querelles intestines. Ce fut le roi séfévi Chah-Tahmasp qui l'embellit le premier et l'entoura d'un mur fortifié. Elle profita de la décadence de Réï et de Véramin jusqu'à l'époque où Agha-Mohammed Khan en fit la capitale de la dynastie des Qadjars. Située sur les confins du désert, dans une plaine, Téhéran jouit, en raison de son altitude (1161 m), d'un climat tempéré. La ville ancienne est entourée d'une enceinte percée de brèches; portes monumentales au nombre de douze, encadrées de colonnes, décorées de faïences émaillées. Boulevards plantés d'arbres; places publiques : Méidani-arg (place de la Citadelle), Meïdani-top-khané (place de l'Artillerie), Sabzé Méïdan (place aux Herbes). Palais de Chams-oul-Imâra (soleil de l'architecture), de Nigaristan, qui étéait la résidence favorite de Feth-Ali Chah. Université (Dar-oul-Fonoun). (CI. Huart). 
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.