.
-

Stuttgart
Stuttgart est une ville d'Allemagne (land de Bade-Württemberg),  à 1 km à l'Ouest du Neckar, dans un vallon latéral à 240 m d'altitude. Population : 590.000 habitants en 2012. L'activité industrielle  longtemps  secondaire a pris une importance croissante depuis la seconde moitié du XIXe s., au moment du développement des chemins de fer. Auhourd'hui, la ville est un pôle de premier plan pour l'industrie automobile, le matériel électrique, la chimie, la mécanique de précision, etc. Le commerce est  assez actif. Pour le secteur de l'édition, Stuttgart tient le second rang en Allemagne, aussitôt après Leipzig
-
Stuttgart.
Stuttgart vers 1900.

L'aspect général de Stuttgart, autrefois capitale du royaume de Württemberg, est celui d'une grande ville officielle. La grande artère centrale (rue Royale et rue Marie) sépare la ville haute au Nord-Ouest de la ville basse au Sud-Est; celle-ci comprend la vieille ville et s'allonge vers le Neckar, longeant au Sud le parc royal, décoré de belles statues de Hofer (Hylas, les Dompteurs), etc.

Parmi les nombreuses églises de Stuttgart, on remarque l'église collégiale (Stiftkirche) de 1436-1631; l'église Saint-Léonard (1470-1491), de style gothique, avec beau Chemin de croix; l'église de l'Hôpital avec le tombeau de Reuchlin et le Christ de Dannecker, etc. 
--

Stuttgart : église collégiale.
Stuttgart : l'église Saint-Jean.
La collégiale (Stiftkirche).
L'église Saint-Jean (Johanniskirche).

Le château neuf, en style de la Renaissance française, a été édifié de 1746 à 1807; le vieux château renferme la statue équestre du grand comte Eberhard (par Hofer); l'hôtel de ville date de 1456. De lourds bâtiments modernes (Koenigsbau, Koeniginbau) bordent la place royale.

Les environs sont très pittoresques; sur le Neckar, au bout du parc royal, est Berg, avec la villa royale, les châteaux de Rosenstein et Wilhelma; au Sud les coteaux et lieux de villégiature de Silberburg, Reinsburg (340 m), collines d'Uhland (354 m) et de Schiller, le château de Solitude, etc.

Histoire.
La ville de Stuttgart se forma autour d'un haras, comme l'indique son nom; citée pour la première fois en 1229, elle devint, en 1316, résidence des comtes de Wurttemberg et, en 1482, leur capitale. Le Parlement allemand s'y réfugia du 6 au 18 juin 1849. Le tsar Alexandre II et et Napoléon III y eurent une entrevue en septembre 1857. Comme cela a été le cas des autres villes industrielles de l'Allemagne, Stuttgart a été la cible des bombardement alliés lors de la Seconde Guerre mondiale. Son centre a été pratiquement détruit et ses principaux monuments ont dû être reconstruits ensuite. (GE).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra - 2012. - Reproduction interdite.