.
-

Salona. - Village maritime de Dalmatie, voisin de Split (Spalato). On y voit les ruines de la cité antique de Salona qui fut la capitale de la Dalmatie, depuis la ruine de Delminiurn (455 av. J.-C.). Elle reçut au temps d'Auguste une colonie romaine et devint la place forte des Romains dans ces régions, centre de leur réseau de routes, lieu de réunion des délégués des 282 décimes de la province. Embellie par les empereurs, elle le fut surtout par Dioclétien. Lorsqu'il s'y retira après son abdication, il passa les neuf dernières années de sa vie dans le magnifique palais qu'il s'était fait construire à 7 kilomètres au Sud-Ouest et qui a donné son nom à Spalato. Salona fut prise et pillée par les Goths, par les bandes d'Odoacre (481), disputée entre les Ostrogoths et les troupes de Justinien dont elle fut la place d'armes; de là partirent Bélisaire en 544, Narsès en 552. Enfin en 640, les Avars la détruisirent complètement. Des fouilles poursuivies depuis 1870 ont retrouvé l'enceinte, les ruines de thermes, d'un amphithéâtre de 15 000 places, d'un baptistère, etc.
Salona. - Nom donné au Moyen âge à la ville grecque d'Almphissa, laquelle a repris son ancien nom. Etagée sur une colline que dominent les ruines d'un château édifié sur les ruines de l'Acropole, elle a conservé son enceinte, une porte cyclopéenne, 7 églises. Son port est à 9 kilomètres au Sud, au bourg d'Itea, au fond du golfe de Salona ou de Crisa.
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.