.
-

Sainte-Menehould

Sainte-Menehould est une commune de la France, dans le département de la Marne. Population : 5000 habitants. La ville, en partie construite sur un rocher dominant le confluent de l'Auve et de l'Aisne, se groupa primitivement autour d'une forteresse gallo-romaine et porta d'abord le nom de Castrum Conthense. C'est vers le milieu du XIIe siècle que la cité tira son appellation actuelle de Menehilde ou Menehould (Manechildis), vierge du pays perthois, morte en odeur de sainteté dans le Ve siècle, et dont les reliques furent déposées sous Henri le Libéral, comte de Champagne, dans la chapelle castrale.

Un échange entre Thibauld III et Hugues, comte de Rethel, fit entrer, en septembre 1200, le fief de Sainte-Menehould dans le comté de Champagne. Blanche de Navarre, veuve de Thibauld III, et comtesse régente pendant la minorité de Thibauld IV, aimait ce domaine; elle donna, en 1202, une charte de commune à Sainte-Menehould, fortifia le château en 1204, y résida en 1208 et 1212.

La place eut fréquemment à souffrir des guerres à travers les âges. Les Anglais s'en emparèrent par surprise le 14 octobre 1423. François Ier la visita en septembre 1543 et en novembre 1546. Vainement assiégée par Antoine de Croy, prince de Porcien, en août 1562, par le duc Charles III de Lorraine, en octobre 1590, elle demeura fidèle au roi malgré les protestants et malgré la Ligue. Henri IV y vint en mars 1603 et marqua son passage par des bons mots demeurés célèbres dans le pays. Le 4 mai 1614, les troupes de Condé occupèrent Sainte-Menehould par surprise; mais un accord intervenu le 15 mai entre les princes rebelles et les commissaires du roi rendit la ville à l'obéissance royale. La peste y sévit cruellement en juillet 1632. Louis XIII y séjourna avec sa cour en décembre 1631, en février et juin 1632, et reconnut le dévouement des habitants en leur accordant, par lettres de mars 1633, le conseil de ville qu'ils réclamaient depuis 1615. L'année suivante, le roi rachetait le comté de Sainte-Menehould, entré depuis 1597 dans la maison de Nevers. Il s'arrêta encore dans la ville en août 1639.

Le domaine, aliéné en 1644, revint définitivement à la couronne en vertu d'un arrêt du 10 février 1667. Pendant la Fronde, Sainte-Menehould capitula devant le grand Condé, après un siège héroïque, le 13 novembre 1652. Louis XIV en personne et Mazarin la reprirent le 25 novembre de l'année suivante, après trente-quatre jours de siège. Le 7 août 1719, un violent incendie dévora la ville entière, ne laissant debout que huit maisons et une vingtaine de chaumières. Enfin, c'est en traversant Sainte-Menehould, le 21 juin 1791, pour gagner Montmédy, que Louis XVI fut reconnu par Drouet, fils du maître de poste, qui courut à Varennes pour mettre obstacle au départ du roi.

Monuments.
L'église, située au sommet du rocher  qui portait autrefois le château, a été reconstruite de 1280 à 1350; elle se compose de cinq nefs, avec choeur, transept, et quelques chapelles des XIVe et XVe siècles ornées de clefs de voûtes armoriées. Dans le transept, on remarque, sous une élégante arcature 'gothique trilobée, un beau bas-relief représentant le Trépassement de la Vierge. Les chapiteaux du choeur et des nefs offrent des ornements très variés. L'un d'eux, particulièrement curieux, montre trois porcs conduits par un paysan à la glandée; la chapelle où il se trouve, affectée, au XVe siècle, à la corporation des vignerons, est dénommée chapelle des cochons dans les anciens actes. Dans une autre chapelle, un tableau du XVIIe siècle représente la ville sous la protection de sa patronne, qui la recommande à deux personnages où l'on croit voir Louis XIII et Richelieu; ailleurs se rencontrent encore des toiles de la même époque et des tombes gravées des XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Dans la maçonnerie de l'abside sont engagés divers débris de sculptures assez fines des XIVe et XVe siècles.

Sainte-Menehould est le lieu de naissance du bénédictin dom Pierre Pérignon (1638-1715), qui découvrit vers 1698 le secret de rendre mousseux le vin de Champagne; de Pierre-Nicolas Berryer (1757-1841), avocat, père du célèbre orateur; et du conventionnel Drouet (1763-1824), qui fit arrêter Louis XVI à Varennes. (A.-T.-R.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.