.
-

Abbaye de Saint-Gall. - L'origine et le nom même de cette abbaye située dans une haute vallée de Suisse, près du lac de Constance, remontent au missionnaire irlandais Gall qui y fonda en 614 une communauté monastique. L'abbaye de bénédictins de Saint-Gall fut célèbre au Moyen âge comme un des centres de la vie intellectuelle et scientifique. Son déclin commence vers le XIIe siècle. La ville s'était élevée peu à peu autour du monastère, et dès le Xe siècle elle put être entourée d'une enceinte fortifiée. Peu à peu elle s'émancipa de l'abbaye, obtint les franchises. Vers 1454, elle traite directement une alliance avec les cantons suisses. 

Dès lors l'abbaye et la ville constituent deux États souverains. La Réforme à laquelle la ville se rallia sous la conduite de Vadian accentua la séparation. Le couvent fut supprimé en 1798 à l'approche des Français. Après l'acte de médiation, en 1805, les biens de l'abbaye furent liquidés et sa fortune partagée entre le nouveau canton de Saint-Gall et la communauté catholique qui reçut, en outre, la cathédrale, la bibliothèque du couvent et les constructions les plus anciennes du couvent. Le reste des bâtiments devint le siège du gouvernement cantonal.

On trouve aujourd'hui à Saint-Gall l'évêché, le palais du gouvernement, la célèbre bibliothèque du couvent (1538 incunables, 1725 manuscrits de grande valeur), l'église Saint-Laurent, la bibliothèque Vadiane (500 manuscrits du temps de la Réforme), le musée. Le plan des jardins de l'abbaye servent encore aujourd'hui de référence dans la création des jardin médiévaux. (E. Kuhne).
-

Plan de l'abbaye de Saint-Gall.
Plan de l'Abbaye de Saint-Gall,
d'après un plan manuscrit du IXe siècle, conservé à Saint-Gall.
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.