.
-

Romans-sur-Isère

Romans ou Romans-sur-Isère est une commune de la France, dans le département de la Drôme, au confluent de la Savasse, dans l'Isère, en face de Bourg-de-Péage. Population : 32,700 habitants. 

Cette ville, très florissante au Moyen âge, a reconquis à l'époque moderne une bonne position industrielle par ses ateliers de chaussures et de mégisserie, et elle a été aussi le centre d'un commerce considérable de denrées, étoffes, etc. 

On y remarque la curieuse église de Saint-Barnard, du nom de l'archevêque de Vienne, qui vint y mourir en 842. Cette église faisait partie du monastère de chanoines, autour duquel la ville se forma, et dont les chanoines furent les premiers seigneurs. En 950, le domaine de Romans fut partagé entre l'archevêque de Vienne et le chapitre de Saint-Barnard. En 1344, le dauphin, ayant acquis du pape certains droits de suzeraineté, fit avec les autres seigneurs un traité qui lui donna la moitié de la seigneurie de cette ville où il établit aussitôt un atelier monétaire, et dont un nouveau traité, en 1450, lui adjugea le haut domaine. La première charte de libertés communales, accordée aux Romanais par l'archevêque de Vienne et le chapitre de Saint-Barnard, avec l'intervention du dauphin, est de 1460. 

C'est à Romans que se réunirent en septembre 1788 les Etats du Dauphiné, avant leur célèbre réunion de Vizille. Gambetta y prononça un de ses plus célèbres discours. 

Romans est le lieu de naissance de Lally-Tollendal, gouverneur des Indes, mort en 1766. Le chanoine Ulysse Chevalier, l'auteur du Répertoire des sciences historiques au Moyen âge et d'autres ouvrages d'érudition, est de Romans. Son père, le docteur Chevalier, et son parent, le chanoine Jules Chevalier, ont aussi publié de nombreux travaux historiques, principalement sur Romans et le Dauphiné. (A. Mazon).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.