.
-

Tsitsihar (pinyin : Qiqihar). - Ville de Chine (Mandchourie), la plus importante de la province de Holoung kiang (Heilungkiang) après la capitale Harbin, sur le Nonni (Nen), affluent gauche du Soungari, près de la frontière mongole et sur les routes qui relient Pékin au fleuve Amour, à 1020 kilomètres de Pékin et à 400 kilomètres la frontière russe. Tsitsihar était à l'époque impériale un lieu d'exil pour les condamnés politiques de la Chine; on y envoyait aussi des criminels qui devaient défricher et cultiver les terres. Cette ville était le centre administratif pour tous les Boutkhanes ou Mandchous encore groupés en tribus; chaque année, au mois de juin, ceux-ci apportaient un tribut de 5500 peaux de martres zibelines et recevaient, en échange, des céréales de toutes sortes : c'était l'occasion d'une foire très importante où accouraient les négociants chinois et où se faisait le commerce des fourrures. (A. Thomas).
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.