.
-

Préau. - Ce mot désignait anciennement un petit espace de terrain gazonné et enclos de murs faisant partie d'un ensemble de constructions : c'est ainsi que l'on donna ce nom aux cours des couvents, lesquelles, environnées de portiques, devinrent les cloîtres, et que, plus tard, des cours semblables, dans les établissements hospitaliers et dans les prisons, furent aussi appelées préaux. On distingue deux sortes de préaux : les préaux couverts et les préaux découverts, et ces dénominations suffisent à indiquer la différence qui existe entre eux. Dans les écoles de divers degrés que l'on a construites à partir du XIXe siècle les préaux couverts sont de grandes salles le plus souvent rectangulaires, où les élèves se réunissent avant et après la classe, pendant le déjeuner et aux moments de récréation; ils doivent pouvoir contenir tous les enfants et, véritables vestibules des écoles, être placés à rez-de-chaussée, à proximité de l'entrée de la cour de récréations, ou préau découvert, ainsi que des escaliers conduisant aux classes. Des bancs, des porte-casquettes, des tablettes pour recevoir les paniers des écoliers déjeunant à l'école et une petite fontaine constituent le mobilier fixe d'un préau découvert, à proximité duquel doivent se trouver une cantine et une petite cuisine. (Ch. Lucas).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.