.
-

Le palais du Potala, à Lhassa

Potala.

Cette photographie prise au début du XXe siècle montre le Palais du Potala, construit sur une colline qui domine Lhassa, au Tibet. Il a été la résidence des dalaï-lamas jusqu'en 1959, date de la fuite en Inde du quatorzième dalaï-lama. Il renferme un millier de pièces, dont une petite partie seulement est accessible au public.

Le nom de Potala ou Potalaka a d'abord été donné à une montagne du Sud de l'Inde. Elle était célèbre dans la mythologie bouddhique et particulièrement associée au culte d'Avalokiteçvara et de Târa. Le pèlerin chinois Hiouen-tsang (VIIe siècle) en parle, mais seulement par ouï-dire, et son exacte position ne nous est pas connue. 

Par la suite son nom a été donné à divers monastères de la Chine, et surtout à  la montagne sainte qui domine la ville de Lhassa, puis aux monastères qui y ont été construits. 

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.