.
-

Patna

Patna (anc. Pushpapura, Pâtaliputra, Azeemabad, Kusumpura) est une ville de l'Inde (capitale de l'Etat du Bihar), située sur la rive droite du Gange, en face du confluent de la Gandakî et à la place de l'ancien confluent de la Sône (Son), et devenue un carrefour de voies ferrées, est encore un des grands centres de l'Inde et compte 2 millions d'habitants. En dépit de son ancienneté et de son étendue, Patna est très pauvre en monuments. L'un des plus curieux est la Gola ou dôme hémisphérique construit par les Anglais à la fin du  XVIIIe siècle pour servir de grenier et qui contient un merveilleux écho.

L'ancienneté de Patna ne saurait cependant faire de doutes, ni non plus son identité avec Pâtaliputra, le Palibothra que Mégasthène, l'envoyé de Seleucus Nicator, nous décrit vers 300 av. J.-C., fortement assis derrière ses remparts au confluent du Gange et de I'Erranoboas (Hiranvabâhou, autre nom de la Sône). D'après la légende, le Bouddha aurait assisté, dans les dernières années de sa vie, à la fondation de cette ville et en aurait prédit la prospérité. Ce fut la grande capitale des Nandas et des Mauryas. Mais, au Ve et VIIe siècles de notre ère, les pèlerins chinois Fa-Hien et Hiouen-Tsang la trouvèrent déjà en partie ruinée. Ces ruines sont répandues sur un espace considérable et enfoncées de 3 à 4 m sous le sol actuel.

Dans les temps modernes, Patna fut le centre du royaume musulman de Shêr Khân, contre lequel vint se briser la puissance de Houmayoun, mais qui fut réduit par Akbar. Un siècle plus tard, Patna fut le théâtre du massacre, sur les ordres de Mir Kâcim, d'une centaine de prisonniers de guerre européens (1763). Les cipayes de Patna prirent part à la rébellion de 1857.

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010. - Reproduction interdite.