.
-

Rue de Venise, à Paris. - Cette rue du IVe'arrondissement commence à la rue Saint-Martin et finit à la rue Quincampoix. Sa longueur est de 52 m. 

Guillet l'appelle rue Sendebours-la-Tréfillière. Des plans de 1300 et 1313 la désignent sous le nom de Hendebourc-la-Trefélière. Cependant ce n'est pas sa dénomination véritable. Nous devons plutôt nous en rapporter aux titres de Saint-Merri qui la nomment, depuis 1250, rue Erembourg ou Hérambourg-la-Trefélière. Elle a gardé ce nom jusqu'au XIVe siècle; à cette époque, elle prit celui de rue Bertaut-qui-Dort, en raison d'un particulier qui y possédait une maison. Au XVle siècle, une enseigne de l'Écu-de-Venise, lui fit donner la dénomination qu'elle porte encore aujourd'hui. 

Une décision ministérielle du 21 prairial an X, signée Chaptal, fixa la largeur de cette voie publique à 7 m. Une autre décision ministérielle du 30 novembre 1822 , signée Corbière, et une ordonnance royale du 29 avril 1839, ont porté cette largeur à 10 m.
-

Rue de Venise, à Paris (4e arrondissement).
La rue de Venise, à Paris. Au fond la rue Quincampoix.

La rue de Venise fut, sous la régence du duc d'Orléans, le théâtre d'un assassinat. Antoine-Joseph, comte de Horne, capitaine réformé, Laurent de Mille, aussi capitaine réformé, prétendu chevalier, et un nommé de l'Estang, résolurent d'assassiner un riche agioteur, pour se saisir de son portefeuille. A cet effet, ils se rendirent rue Quincampoix, et, sous le prétexte de lui négocier pour cent mille francs d'actions, ils le conduisirent dans la rue de Venise et le poignardèrent. 
-

Rue de Venise : sculptures.
Sculptures dans une cour de la rue de Venise.
Les fantômes des assassins rôdent toujours...

La victime, en se débattant, cria au secours; un garçon de cabaret entendit le bruit, ouvrit la porte : voyant un homme baigné dans son sang, il eut la présence d'esprit de fermer d'abord cette porte à deux tours, et de crier ensuite au meurtre. Les assassins cherchèrent à fuir. 

De l'Estang, qui faisait le guet dans l'escalier, se sauva aux premiers cris, courut à l'hôtel de la rue de Tournon, où il demeurait, prit ses effets les plus précieux et parvint à s'échapper. De Mille traversa en courant toute la foule de la rue Quincampoix, mais, vivement poursuivi , il fut arrêté aux Halles. Le comte de borne chercha à se laisser glisser de la fenêtre dans la rue. On s'en saisit également. Le comte et son complice furent roués vifs en place de Grève.
-


Fontaine à l'angle de la rue de Venise et de la rue Saint-Martin
(place Georges-Pompidou). (© Photos : Serge Jodra, 2009).
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.