.
-

Rues et monuments de Paris
Rue Marx-Dormoy
Rue Marx-Dormoy,  à Paris  (XVIIIe'arrondissement). - Cette rue, ainsi nommée en référence à un ministre de l'Intérieur assassiné en 1941, relie la  place de la Chapelle, à la rue Ordener et à la rue Philippe de Girard, au-delà desquelles elle se prolonge par la rue de la Chapelle. Avant 1945, cette rue correspondait simplement à la partie Sud de la rue de la Chapelle.
-
Paris : la rue Marx-Dormoy.
La rue Marx-Dormoy.

N° 2. Emplacement d'un fameux restaurant qui en 1796 portait le nom de : Le Capucin. Une brasserie située aujourd'hui à cet emplacement a repris ce nom.

N° 5. Emplacement d'un café-concert disparu en 1901 qui s'appela : la Gaîté Parisienne, puis l'Eden de La Chapelle.

N° 7. Façade intéressante

N° 23. Rue Jean-François-Lépine. Nom en souvenir d'un bienfaiteur de l'ancienne commune de La Chapelle (1811-1868). On voit dans l'axe de cette rue le clocher de l'église Saint-Bernard de la Chapelle (La rue Affre).
-

Paris : l'emplacement du Capucin, rue Marx-Dormoy.
Paris : la rue Jean-François-Lépine.
L'emplacement du Capucin, rue Marx-Dormoy.
La rue Jean-François-Lépine.
© Photos : Serge Jodra, 2013.

N° 29. Cité Ruelle (d'un nom de propriétaire) et, n° 39, Cité de La Chapelle.

N° 34. Rue du Département (1853). (Partie comprise entre les rues de La Chapelle et d'Aubervilliers.)

N° 57. Emplacement de l'ancienne Hostellerie du Coq Hardi tenue par Lefaucheux. C'est dans cette auberge, qui regorgeait de monde à la foire du Lendit, que mourut Mézeray en 1683. Là s'éleva ensuite l'ancienne mairie de La Chapelle de 1546 à 1860, devenue école et justice de paix. La mairie fut remplacée par un Institut de Mécanothérapie et une Bibliothèque populaire. Démolie en 1907. En 1908 des nouveaux bâtiments scolaires y sont élevés (Entrée rue Doudeauville).

N° 59. Rue Doudeauville (nommée en souvenir de La Rochefoucauld-Doudeauville, sous-préfet de Saint-Denis). Ouverte entre la rue de La Chapelle et la rue des Poissonniers en 1826. La partie qui s'étend entre la rue des Poissonniers et la rue de Clignancourt fut ouverte seulement en 1847 sous le nom de rue Charles-Henri. Ces deux tronçons furent réunis en 1873.  Au 12, fronton sculpté. Au 31, assez belle maison  avec un mascaron au fronton. Au 33, ancien asile de nuit (1908), avec un bas-relief coloré au-dessus de la porte. (F.de Rochegude).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.