.
-

Rue de Laborde (1788), à Paris  (VIIIe arrondissement). - Cette rue relie la place Saint-Augustin (boulevard Malesherbes) à la rue du Rocher. Elle s'appela rue des Grésillons. Nom actuel en 1837 en mémoire de l'archéologue A. de La Borde qui fut préfet de la Seine (1774-1842). Le nom de grésillon, qui signifie troisième farine, venait sans doute du voisinage des moulins à vent. Ce fut jadis le chemin des Porcherons, et le centre du quartier dit de la Petite-Pologne. Le nom de Petite-Pologne avait été donné en souvenir du duc d'Anjou, roi de Pologne (Henri III), qui y possédait une villa.

N° 4. On a réédifié dans la cour de cette maison une borne-limite fleurdelisée de 1726. Ce n'est pas son emplacement primitif. Cette inscription avait été posée dans la maison du sieur Vincent à 10 toises de la rue de l'Arcade, et marquait l'extrême frontière de la ville sous Louis XV.

La place Henri Berson (anc. place de Laborde) s'appelait place des Grésillons avant 1837. Sur l'emplacement du square Marcel Pagnol (anc. square de Laborde) se trouvait en 1852 un marché et une fontaine. Au 18 de la place est l'hôtel du duc de Gadagne (mascaron au-dessus de l'entrée). Dans le square groupe en bronze : le Sauveteur, par Mombur. (F.de Rochegude).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.