.
-

Rue des Francs-Bourgeois, à Paris. - Cette rue marque la limite du IIIe' arrondissement et du IVe'arrondissement entre la rue de Turenne et la rue des Archives. Elle date du XIIIe siècle et portait d'abord le nom de Vieilles-Poulies; elle prit son nom actuel d'un hospice fondé en 1350 pour vingt-quatre bourgeois pauvres, et qui n'existait plus au XVIe siècle.

Une partie de l'hôtel Barbette bordait cette rue, et il en reste la tourelle qui fait le coin de la rue Vieille-du-Temple

Aux numéros 29bis et 31 était l'hôtel du maréchal d'Albret, qui de 1650 à 1670, fut un autre hôtel de Rambouillet pour la quantité de beaux esprits qui s'y réunissaient; c'était la maison que fréquentait d'ordinaire madame Maintenon après son veuvage, et c'est là qu'elle connut madame de Montespan

En face, au n°30, Pierre d'Alméras fit par Louis Métezeau et J. Androuet du Cerceau un autre hôtel, achevé en 1612, et dont la façade existe toujours.
-
Hôtel d'Alméras, à Paris.

L'Hôtel d'Alméras, rue des Francs-Bourgeois, à Paris.

Plus loin était l'hôtel du chancelier Le Tellier, et c'est là qu'il mourut en 1685. Puis on trouvait l'hôtel du comte de Charolais, qui se rendit si fameux par ses cruautés et ses débauches. 
-

Rue des Francs-Bourgeois, à Paris.
Angle de la rue des Francs-Bourgeois et de la rue Payenne. 
Pas si francs que ça, les bourgeois? (© Photos : S. Jodra, 2009).

Jusqu'à la fin du XIXe siècle, la partie de cette rue comprise entre la rue Vieille du Temple et la rue des Archives portait le nom de rue de Paradis(Th. Lavallée).
-

Rue des Francs-Bourgeois, à Paris (3e et 4e arrondissements).
La rue des Francs-Bourgeois.  (© Photos : S. Jodra, 2009).
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.