.
-

Rues et monuments de Paris
Rue Damrémont
Rue Damrénont (1858), à Paris  (XVIIIe'arrondissement). - Cette rue relie les rues Joseph De Maistre et Caulaincourt aux rue du Poteau et Belliard. La partie nord est la plus ancienne. La rue fut prolongée entre la rue Marcadet et la rue J.-De-Maistre en 1867 et reçut son nom en l'honneur du général de Damrémont (1783-1837), emporté par un boulet à la prise de Constantine.

N° 2. A remarquer, un bas-relief moderne (angelots) et l'ornementation du premier étage.

N° 27. Rue Félix-Ziem. Inaugurée en 1907. Nom en l'honneur du peintre (1821-1911). Au 3 de la rue Félix Ziem commence une autre rue (1907) qui aboutit 16, rue Eugène-Carrière et qui porte le nom de rue Armand-Gauthier. (Nom d'architecte).

N° 61. Emplacement de l'ancien restaurant populaire économique Henri de Rothschild (1905). Ornementation de l'encadrement de la porte.

N° 65, à l'angle de la rue Marcadet. Rue Vauvenargues (1863). Nom en 1875 en mémoire du moraliste (1715-1747). Cette rue, qui s'arrêtait encore en 1909 à la rue Championnet a été prolongée depuis jusqu'au boulevard Ney.

N° 102. Rue des Cloys. S'appela rue de la Pompe en partie avant 1858. Son nom vient d'un lieu dit des Cloys. Au 23 se trouve l'impasse des Cloys, qui s'appela impasse des Artistes. A l'emplacement de l'actuel square Léon Serpollet se trouvait autrefois une cité avec des maisonnettes en planches, des poulaillers rustiques, etc.

N° 117. Rue Joséphine, qui n'est qu'une impasse. Nom donné par une ancien propriétaire. (F.de Rochegude).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.