.
-

Rue de Berri, à Paris  (VIIIe arrondissement). - Ouverte en 1778 à travers les jardins de l'ancienne pépinière du Roi, cette rue relie l'avenue des Champs Elysées au boulevard Haussmann . Ce n'est que sous le second Empire qu'elle fut prolongée depuis le faubourg Saint-Honoré jusqu'au nouveau boulevard Haussmann. Elle s'appelait jadis ruelle de Chaillot, ou de l'Oratoire, rue de la Fraternité en 1848, puis rue Duquesne. Nom actuel en l'honneur du duc de Berry, second fils de Charles X, né en 1778 et assassiné par Louvel en 1820.

Au n° 20, actuellement grand iimmeuble de verre et d'acier, se trouvait autrefois un hôtel construit par Mme de Montesson, tante de Mme de Genlis. Mme de Montesson donna l'hôtel à sa nièce lorsque celle-ci fut chargée de l'éducation des enfants du duc d'Orléans. La maréchale Gérard. Le marquis de L'Aigle. La duchesse de Lesparre. La princesse Mathilde y habita depuis la guerre et y mourut en 1904, entourée de l'estime universelle. Son salon fut célèbre. Légation de Belgique au début du XXe siècle.

Au coin de l'avenue des Champs-Élysées, dont il était séparé par un fossé de 19 toises (38 mètres environ) se trouvait le pavillon Langeac qui avait été construit par Chalgrin. Mme de Langeac s'appelait primitivement Mme Sabatin et était la maîtresse de M. de Saint-Florentin, ministre de Louis XV. On dit que le comte d'Artois prit possession de ce pavillon après Mme de Langeac. Le pavillon fut remplacé sous Napoléon III par l'hôtel Debelleyme-Trévise, qui fut habité par le prince Jérôme. Démoli vers 1898.

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.