.
-

Place Dauphine, à Paris. - Sur le terrain occupé par cette place, située à l'Ouest de l'île de la Cité, on voyait autrefois deux îles; la plus grande s'appelait l'île au Bureau. Elle tirait sa dénomination de Hugues Bureau qui, le 6 février 1462, acheta cet emplacement moyennant 12 deniers de cens et 10 sols de rente annuelle. L'île voisine était moins large, mais plus longue, son nom d'île à la Gourdaine lui venait du moulin dit de la Gourdaine. Cette place fut construite à l'intitiative de Sully, qui en acquit les terrains pour le compte de l'État.
« L'an mil six cent sept, Henry, par la grâce de Dieu, [...] Veu le contract cy attaché soub le contr'scel de nostre chancellerie, fait et passé entre les sieurs de Bellièvre, chevallier, chancellier de France, et de Sully, pair de France, et Isaac Arnaud nostre conseiller, pour nous et en nostre nom [...] d'une part et nostre amé et féal conseiller en nos conseils et premier président en nostre cour de parlement, messire Achille de Harlay  [...] d'autre part; pour raison de touttes et chacunes les places contenues entre les deux rivières de l'isle du palais de cette ville de Paris à nous appartenant, commençant depuis le bas du jardin dit baillage jusques au Pont-Neuf et le long des deux quais qui environnent la d. isle de part et d'autre; touttes les d. places contenant ensemble 3120 toises 1/2, pour en jouir par le d. premier président, ses hoirs et ayans causes aux charges et conditions exprimées au d. contract d'adjudication du 10 mars 1607 par Mrs les commissaires du roi; avons y celui loué, gréé et ratifié; louons, gréons et ratifions par ces présentes, voulons et nous plait qu'il soit exécutté selon sa forme et teneur, et en ce fesant que mondit sieur premier président, ses hoirs, successeurs et ayans causes jouissent perpétuellement et à tousjours des d. places en plaine propriété avec pouvoir d'en disposer  comme de choses à lui appartenantes, en payant à la recette de notre domaine, au jour de la Saint-Jean-Baptiste d'un sol par chacune toise cy dessus de cens et rente foncière annuelle et perpétuelle, iceulz cens et rente portant lods et vente, et en outre à la charge par le d. premier président de faire bastir les d. places cy dessus, suivant le plan et devis qui en a esté dressé, le tout conformément au d. contract. Données à Paris, le 28 mai, l'an de grâce 1607, et de nostre règne le 18e, signé Henry. Registrées en la cour de parlement le 15 novembre 1607.»
Suivant les plans annexés à ces lettres-patentes, les constructions de la place furent exécutées en pierres et briques, et de même symétrie. Cette voie publique fut appelée Place Dauphine, en l'honneur du dauphin, le futur Louis XIII. En 1792 c'était la Place de Thionville. En 1814 elle reprit sa première dénomination. La fontaine située au centre de cette voie publique, a été élevée en 1802 sur les dessins de Percier et Fontaine, à la mémoire du général Desaix, tué à Marengo. Deux décisions ministérielles, l'une du 14 floréal an XI, l'autre du 31 août 1819, ont maintenu les dimensions de cette place. Cette voie publique a 68 m dans sa plus grande largeur.
-
Place Dauphine, à Paris.
La Place Dauphine, à Paris (au fond, le palais de Justice). © Photo : Serge Jodra, 2010.
.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.