.
-

Place de la Bastille, à Paris. -  Cette place se situe à la limite du IVe' arrondissement, du XIe' arrondissement et du XIIe' arrondissement, à  l'emplacement où avait été la Bastille demeurait libre; on proposa divers projets : Corbet, l'architecte dont nous avons parlé, n'avait qu'à modifier le nom des rues de son plan de 1784 pour la rendre acceptable, c'est ce qu'il fit; Palloy, de son côté, conçut d'avance l'état de choses actuel qui ne se réalisa que quarante ans plus tard :il proposait la création d'une place de la Liberté 
« au milieu de laquelle s'élèverait une colonne simple et majestueuse. La première pierre en serait placée, le 14 juillet 1792, par une députation de l'Assemblée nationale-». 
On hésitait encore à la fin du siècle, quand Napoléon, qui n'était encore que le général Bonaparte, proposa d'orner la place de la Bastille d'un éléphant monstre qui servirait de fontaine monumentale; le modèle en plâtre fut construit en effet, et demeura là fort longtemps : Victor Hugo en a fait le sujet d'un des plus heureux épisodes de ses Misérables
-
Paris : projet de fontaine de la place de la Bastille.
La fontaine de l'éléphant de la place de la Bastille.
Eléphant de la Bastile.

Puis survint la révolution de 1830 : une loi du 13 décembre  la même année décida de remplacer l'éléphant projeté par un monument commémoratif des trois glorieuses journées; ce fut la colonne de Juillet, que nous voyons debout aujourd'hui.

Louis-Philippe posa la première pierre du soubassement le 28 juillet 1834 ; mais l'inauguration solennelle n'eut lieu que le 28 juillet 1840. La colonne, toute en bronze, et haute de 50 m, est l'oeuvre des architectes Alavoine et Duc; elle est surmontée d'un Génie de la Liberté, en bronze doré, de Dumont; la base porte des sculptures remarquables de Barye; mais l'ensemble du monument est d'une inspiration médiocre et d'un goût très contestable.
-


La Place de la Bastille, avec la colonne de Juillet
et, au fond, l'Opéra-Bastille.   (© Photo : Serge. Jodra, 2009).

On sait que, depuis l'année 1880, l'anniversaire de la prise de la Bastille est devenu en France le jour de la Fête nationale. Rappelons que le projet de loi relatif à cette solennité fut présenté à la Chambre des députés, dans sa séance du 24 mai 1880, par Benjamin Raspail, député de la Seine; il était conçu en ces termes sobres : 

« La République adopte comme jour de fête nationale annuelle la date du 14 juillet. » 
L'urgence fut déclarée sur la proposition de Naquet, et le 8 juin, la Chambre adoptait le projet après avoir entendu le rapport de Achard; le décret de promulgation de la loi est du 6 juillet suivant. (Fernand Bournon).
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.