.
-

Palais de la Légion d'Honneur, à Paris (VIIe'arrondissement). - Cet élégant édifice a été bâti de 1782 à 1789 à Paris, sur la rive gauche de la Seine, en face du jardin des Tuileries, par Rousseau, pour le compte du prince Frédéric de Salm-Kyrbourg. Après Thermidor, Mme de Staël l'habita quelque temps; puis, le 3 mai 1804, l'hôtel de Salm fut acheté par la Légion d'honneur, qui l'affecta à l'administration de l'ordre et à la résidence des grands chanceliers. Incendié en 1871 pendant la Commune, il a été reconstruit sur les mêmes plans par l'architecte Mortier, au moyen d'une souscription volontaire parmi les légionnaires sur l'initiative du général Vinoy, grand chancelier. 

Le Palais de la Légion d'Honneur.
Le Palais de la Légion d'Honneur, à Paris. © Photo : Serge Jodra, 2010.

Le palais embrasse un assez vaste quadrilatère, limité par le quai Anatole-France, les rues de Solferino, de Lille et de Bellechasse, face au Musée d'Orsay. L'entrée principale, située au n° 64 de la rue de Lille, se compose d'un arc de triomphe orné de bas-reliefs et fermé par une grille; à droite et à gauche, une double colonnade ionique, formant péristyle, encadre la cour d'honneur et rejoint un portique supporté par six colonnes d'ordre corinthien, au fronton duquel se détache en lettres d'or la devise : Honneur et patrie. Le palais se termine en arrière, sur le quai, par une rotonde avec des parterres de chaque côté. Parmi les oeuvres d'art contenues dans le palais, on remarque un portrait en pied du Premier Consul, par Yvon, les portraits des grands chanceliers de l'ordre, une apothéose de Napoléon ler, par Maillot, ainsi qu'un magnifique plafond de J.-P.Laurens, représentant la création de la Légion d'honneur. (NLI).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.