.
-

Eglise Sainte-Elisabeth, à Paris (IIIe arrondissement). - Cette église, Située entre la rue du Temple et la rue Sainte-Elisabeth était autrefois l'église du couvent de Sainte-Élisabeth ou du Tiers-Ordre de Saint-François. Le père Vincent Mussart, qui rétablit en France la réforme du tiers-ordre de Saint-François, étendit également son zèle sur les monastères de femmes. 

Le premier couvent de la réforme fut fondé en 1604, à Verceil, près de Besançon, puis transféré à Salins en 1608. Les religieuses qui avaient suivi celte réforme mirent leur couvent sous le vocable de sainte Elisabeth, reine de Hongrie. Revenu à Paris, le père Mussart reçut plusieurs contrats de donation pour établir un couvent dans la capitale.
-

Eglise Sainte-Elisabeth, à Paris (3e arrondissement).
L'Eglise Sainte-Elisabeth, à Paris. 
(© Photo : Serge Jodra, 2009).

Ayant obtenu en 1614 des lettres-patentes de Louis XIII, ce zélé religieux acheta une maison dans la rue Neuve-Saint-Laurent, afin d'y établir douze novices, à la tête desquelles il plaça la mère Marguerite Borrei ; ces religieuses augmentèrent ce nouvel emplacement, tirent construire le monastère et l'église de Sainte-Élisabeth. 

Marie de Médicis, qui s'était déclarée, en 1614, fondatrice de cette communauté, posa la première pierre de l'église et du monastère le 14 avril 1628 , qui furent achevés en 1630. L'église fut dédiée le 14 juillet 1646, par le coadjuteur Jean-François-Paul de Gondi, sous les titre et invocation de Notre-Dame-de-Pitié et de Sainte-Élisabeth de Hongrie. 

Ce couvent, supprimé en 1790, devint la propriété de l'État qui, sur une partie de son emplacement, fit ouvrir la rue Sainte-Élisabeth. L'église servit longtemps de magasin de farine. C'est aujourd'hui la seconde succursale de la paroisse Saint-Nicolas des Champs

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.