.
-

L'Eglise Saint-Etienne du Mont, à Paris

L'égliseSaint-Etienne du Mont, bâtie au sommet de la montagne Sainte-Geneviève,  à Paris, présente un mélange de diverses architectures. L'ogive, près de céder la place à l'art gréco-romain ressuscité par la Renaissance, brille encore d'un dernier reflet d'élégance dans l'intérieur de l'édifice, qui fut commencé en 1517; mais l'architecture générale est celle du XVIe et du XVIIe siècle, et la première pierre de la façade fut posée en 1610. La dédicace de l'église eut lieu en 1626. Le jubé de Saint-Étienne-du-Mont, qui date de 1600, est célèbre par l'harmonie de ses proportions, l'élégance de ses balustrades découpées à jour, la flexibilité de ses rampes qui montent en tournoyant le long des piliers du choeur : la galerie de ce jubé est ornée de deux anges, oeuvre remarquable de Diard.
-
Eglise Saint-Etienne-du-Mont, à Paris (5e arrondissement).
L'église Saint-Etienne-du-Mont, à Paris. En médaillon, le jubé. © Photos : Serge Jodra, 2009.

L'église est encore riche en oeuvres d'art: nous citerons le maître-autel, formé de divers marbres d'une grande beauté; un groupe de Jésus-Christ au tombeau, par Germain Pilon; la chaire en bois, dessinée par Laurent de Lahire et exécutée par Lestocart; un des plus beaux tableaux de Jouvenet, la Peste; plusieurs tableaux de Largillière, de Detroy, de Varin; un Jugement dernier de Jean Cousin, qui a exécuté aussi, avec Pinaigrier, de magnifiques verrières. Racine, Pascal, Lesueur; Tournefort, Claude Perrault, Lemaistre de Sacy et Rollin avaient autrefois leur sépulture à Saint-Étienne-du-Mont; on n'y voit plus que les reliques de la patronne de Paris, sainte Geneviève, dont la neuvaine attire chaque année une foule de fidèles. (B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.