.
-

Paris : VIIIe arrondissement
L'Elysée
Rues, places, ponts 

Rue Tronchet
Rue de Castellane
Rue des Mathurins
Rue de l'Arcade
Rue Pasquier
Rue Tronson-du-Coudray
Rue d'Anjou
Rue Lavoisier
Rue d'Aguesseau
Rue Montalivet
Rue de Surène
Rue Boissy-d'Anglas
Cité Berryer
Rue de la Ville-l'Evêque
Rue d'Astorg
Rue Roquépine
Rue Cambacérès
Rue des Saussaies
Place des Saussaies
Rue de Miromesnil
Rue de Penthièvre
Rue Rabelais
Rue Jean-Mermoz
Rue du Colisée
Rue de Ponthieu
Rue Paul Baudry
Rue de Berri
Rue d'Artois
Rue du Commandant Rivière
Rue La Boétie
Rue Roy
Rue de la Pépinière
Rue Saint-Lazare
Rue du Havre
Rue du Chevalier de St-Georges
Place de la Madeleine
Boulevard Haussmann
Boulevard de la Madeleine
Rue de Rome
Rue de Provence
Rue de Stockholm
Rue de Naples
Rue Bernoulli
Boulevard des Batignolles
Place Prosper-Goubaux
Rue Andrieux
Rue de Moscou
Rue de Turin
Rue de Florence
Rue de Bucarest
Place de l'Europe

Rue de Liège
Rue de Saint-Pétersbourg
Rue de Vienne
Rue de Madrid
Rue de Constantinople
Rue du Rocher
Rue Larribe
Rue de Laborde
Place Saint-Augustin
Rue du Général Foy
Rue de la Bienfaisance
Rue Mollien
Avenue de Messine
Rue du Docteur Lancereaux
Rue de Téhéran
Rue de Lisbonne
Rue de Monceau
Rue Rembrandt
Avenue Ruysdaël
Rue de Vézelay
Rue Murillo
Boulevard Malesherbes
Avenue de Valois
Avenue Velasquez
Avenue Percier
Rue de La Baume
Rue de Courcelles
Rue Alfred de Vigny
Rue Daru
Boulevard de Courcelles
Rue Pierre-le-Grand
Rue de la Néva
Rue du Faubourg-Saint-Honoré
Rue de Balzac
Rue Berryer
Passage St-Philippe du Roule
Rue du Cirque
Avenue de Marigny
Place Beauvau
Rue de Duras
Rue de l'Elysée
Rue Royale
Champs Elysées
Place de la Concorde
Rond-Point des Ch.-Elysées
Avenue Matignon
Avenue Gabriel
Rue Marbeuf
Rue Robert-Estienne
Rue de la Renaissance
Rue Pierre-Charron
Rue Lincoln
Rue Quentin-Bauchart
Rue de Bassano
Rue Wahington
Rue Galilée
Rue de Presbourg
Rue Arsène-Houssaye
Rue de Tilsitt
Place de l'Etoile
Avenue de Wagram
Rue Beaujon
Avenue Hoche
Avenue de Friedland
Rue Lamennais
Rue de Chateaubriand
Rue Lord-Byron
Avenue Marceau
Rue Vernet
Rue Euler
Rue Christophe-Colomb
Avenue George V
Place François Ier
Rue François Ier
Rue Jean-Goujon
Avenue Franklin D. Roosevelt
Avenue Montaigne
Rue Clément-Marot
Rue du Boccador
Cours-la-Reine
Quai de la Conférence
Pont de l'Alma
Pont de la Concorde
Pont Alexandre III
Pont des Invalides

Edifices divers

Palais de l'Elysée
Fontaines de Champs Elysées
Ftnes. de pl. de la Concorde
Arc de Triomphe
Grand Palais
Petit Palais
Parc de Monceau
Square Louis XVI
Palais de l'Industrie
Colisée

Lieux de culte

Chapelle Expiatoire
Eglise de la Madeleine
Eglise Saint-Augustin
Eglise Saint-Philippe du Roule

Une Société s'est constituée naguère pour étudier l'histoire des territoires qui constituent aujourd'hui le VIlle arrondissement, dit l'Élysée. Le sujet en vaut la peine, bien que cette partie de la ville n'ait que cinq cents ans à peine d'existence. Les maisons furent lentes à se construire le long du grand chemin du Roule, aujourd'hui le faubourg Saint-Honoré; le groupement d'habitants qui constitua la paroisse de la Ville-l'Évêque était, de même, peu important. A l'exception de ces deux points, tout le reste était en culture. On a quelque peine à se l'imaginer aujourd'hui.

Chaque arrondissement de Paris a sa caractéristique, par laquelle il se distingue des autres : celui-ci est le plus grand, celui-là le plus petit; l'un est très accidenté, presque montagneux, l'autre plat comme la Beauce; tel est pauvre et « souffrant », tel autre a l'aspect monastique. Le VIIIe, a longtemps offert cette particularité d'être le plus riche (peut-être le VIIe le devance-t-il aujourd'hui sur ce plan). Il a pour limites : au Midi, la Seine; à l'Ouest, les avenues du Trocadéro et Marceau, qui le séparent du XVIe arrondissement; an Nord-Ouest et au Nord, l'avenue de Wagram, les boulevards de Courcelles et des Batignolles, qui le séparent du XVIle; à l'Est, les rues d'Amsterdam, Tronchet et Vignon, qui le séparent du IXe; les rues Duphot, Chevalier  de Saint-Georges (anc. Richepanse), Saint-Florentin et le mur des Tuileries, qui le séparent du Ier arrondissement. Sa superficie est de 381 hectares

Quartier des Champs-Elysées.
C'est entre les deux magnifiques places de la Concorde et de l'Etoile (place Charles-De-Gaulle) que s'étend le quartier des Champs-Elysées. Les Champs-Elysées constituent, dit-on par conformisme, la plus belle des avenues de Paris. Entre eux et la Seine, le Cours-la-Reine forme une promenade spéciale. Ce quartier se subdivise en deux, le quartier François Ier et le quartier Marbeuf. 
-

Grand palais et Pont Alexandre III, à Paris.
Le Grand Palais, vu depuis le pont Alexandre III.

Quartier du faubourg du Roule.
Le quartier du faubourg du Roule correspond à peu près à l'ancien village ainsi appelé. L'origine étymologique de ce nom est inconnue. On le trouve sous la forme Rollum ou Rotulum, à partir du commencement du XIIIe siècle, puis apparaît la forme française Roole. Dès le XIIIe siècle existaient sur le territoire du Roule une maladrerie fondée pour les ouvriers de la Monnaie de Paris, située tout au moins à proximité, et une chapelle dédiée à saint Jacques et saint Philippe. Du milieu de ce même siècle à la Révolution, les évêques et archevêgnes de Paris y fondèrent un fief. Ce territoire, qui fit vraisemblablement partie de la châtellenie de Clichy, dépendit de la paroisse de Villiers-la-Garenne jusqu'en 1699, année ou la chapelle fut transformée en paroisse, avec adjonction de quelques paroissiens de Clichy; on reconstruisit l'église en 1769. On distinguait le bas Roule, dans le faubourg Saint-Honoré, et le haut Roule qui se confondait avec les Ternes. En 1722, le village du Roule fut érigé en faubourg de Paris, avant d'être définitivement incorporé à la ville, en 1787. Les limites du faubourg, plus étendu, ne correspondaient pas à celles de la paroisse. Cette paroisse a été diminuée en 1851 par la création de celle de Saint-Augustin. 

Au XVIIIe siècle, avant la Révolution, deux établissements s'y faisaient remarquer; la Pépinière du roi, sur le terrain de laquelle fut bâti par Chalgrin, pour Mlle Contat, un hôtel encore existant, puis l'établissement de plaisirs appelé le Colisée.Les principaux de ses nombreux hôtels sont celui de la rue de Bercy (n° 2), du à Chalgrin, et l'hôtel de Saint-Priest, rue du Faubourg-Saint Honoré, n° 170. L'hôpital Beaujon, fut construit en 1785, et n'a été d'abord pendant dix ans qu'un hospice. Un abattoir avait été aussi construit dans ce quartier, au commencement du XIXe siècle. Quant à l'église russe (cathédrale Alexandre Nevsky), elle est beaucoup plus récente. La voie publique, dite, vers 1635, Chaussée-du-Roule, prit ensuite le nom de rue du Haut et du Bas-Roule, puis de rue du Faubourg-du-Roule, et enfin, en 1847, celui de rue du Faubourg-Saint-Honoré. 

Quartier de la Madeleine.
Le quartier de la Madeleine (du nom de la grande église qui s'y trouve située) est des plus élégants. Il renferme le palais de l'Élysée, les ministères de l'intérieur et de la marine et la chapelle expiatoire; les commerçants qui n'exercent pas un commerce de luxe se sont groupés dans la cité Berryer. L'édifice qui fait le coin de gauche de la rue Royale, oeuvre de Gabriel comme l'hôtel du ministère de la marine, a été divisé en 4 hôtels (l'hôtel de Crillon, etc.). Rue des Mathurins sont l'hôtel de Beauharnais (n° 32) et l'hôtel de Lagrange (n° 44), tous deux du milieu du XVIIIe siècle; rue Boissy-d'Anglas, n° 5, l'hôtel de la Reynière; rue du Faubourg-Saint-Honoré, n° 39, l'hôtel Borghèse, et l'hôtel Pontalba (n° 41), oeuvre de Visconti; rue d'Anjou, l'hôtel de Contades, occupé par la mairie du VIIIe arrondissement, les hôtels de Bauffremont et de Boissy (nos 42-44), l'hôtel de la Bellinaye (n° 46); rue Tronchet, n° 7, l'hôtel Pourtalès.

Quartier de l'Europe.
Tout moderne est le quartier de l'Europe avec ses rues portant des noms de capitales, et rayonnant autour de la place de l'Europe. Il est construit luxueusement et a pour promenade le joli parc de Monceau, oeuvre de Carmontelle (1778), transformé par l'administration municipale en 1861. La gare Saint-Lazare en est le principal édifice, mais l'église de Saint-Augustin, le collège Chaptal et le musée Cernuschi sont aussi à rappeler. Dans le square de Messine, l'hôtel de Villeneuve a reçu des décorations du XVIIIe siècle provenant d'autres hôtels.
-

Paris : le parc Monceau.
La colonnade du parc Monceau. © Photos : Serge Jodra, 2010.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.