.
-

Ove. - Ornement courant rappelant par sa forme un oeuf, le plus souvent posé sur sa pointe et appliqué généralement sur des moulures ayant pour profil un quart de rond, qu'il s'agisse de l'échine des chapiteaux,dorique, ionique et composite, ou de moulures appartenant à la base de colonnes, piliers ou piédestaux, ou encore de moulures au-dessous des denticules dans la corniche d'un entablement. Des dards aigus ressemblant à des fers de flèche ou à des feuilles d'eau très allongées, séparent presque toujours les oves, au-dessous ou au-dessus desquelles courent fréquemment un chapelet, de perles et d'olives et que surmontent généralement un filet ou listel. 

Les oves se voient surtout dans les édifices de l'Antiquité gréco-romaine, de la Renaissance et des Temps modernes. C'est à tort que, par extension; on donne quelquefois le nom d'ove à l'échine du chapiteau ou à une moulure en quart de rond sur laquelle se détache une ornementation composée d'oves. Les oves grecques, souvent amincies par le bas, sont de formes plus élancées que les oves romaines et dans les monuments de la Renaissance et plus tard encore, il n'est pas rare de voir des oves ornées elles-mêmes, à leur partie inférieure, d'une sorte de culot sculpté en forme de feuillage : ces oves sont dites fleuronnées. (Ch. L.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.