.
-

Ordonnance. - Ce mot, quoique quelque peu synonyme des mots disposition et distribution, ne doit pas, suivant la distinction que Vitruve (I, ch. II) s'est efforcé d'établir entre eux, être confondu avec eux : il exprime d'une façon plus générale la composition d'ensemble d'un édifice, ses grandes masses, les rapports qui y existent entre les pleins et les vides et le parti général de la décoration architectonique. Le mot ordonnance sert aussi à désigner la nature de l'ordre choisi pour décorer les façades ou les grands motifs d'architecture d'un édifice : c'est ainsi que l'on dit une ordonnance dorique, une ordonnance corinthienne, quand un édifice est décoré de colonnes doriques ou corinthiennes; on dit même qu'un édifice est de telle ou telle ordonnance, suivant que ses proportions ou sa décoration rappellent les proportions ou l'ornementation qui caractérisent tel ou tel ordre d'architecture. Enfin, on emploie encore ce mot ordonnance en l'appliquant, surtout quand il s'agit de temples antiques, au nombre et à la disposition des colonnes, suivant la façade de ces édifices : ainsi, on dit une ordonnance tétrastyle, hexastyle, octastyle, décastyle, suivant qu'une façade présente quatre, six, huit ou dix colonnes. (Ch. Lucas).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.