.
-

Obernai

Obernai (Curia Ehenheim 708, Ehinhaim 778, en allemand, Oberehnheim). - Ville de la France, dans le département du Bas-Rhin (Alsace), sur l'Ehn, affluent de l'Ill, et le chemin de fer de Saverne à Sélestat, au pied du mont Sainte-Odile; population : 10,500 habitants. 

Histoire.
A l'époque mérovingienne, Obernai fut la villa regia du duc Adalric ou Etichon, et, selon la légende, le lieu de naissance de sainte Odile. Plus tard, les Hohenstaufen y construisirent un château  qui servit de résidence à plusieurs d'entre eux. Obernai, entouré de murs dès 1260, fut élevé au rang de ville impériale, et, en 1330, affranchi par Louis de Bavière de toute juridiction étrangère. Après avoir résisté, en 1444, aux Armagnacs, la petite ville, pendant la guerre de Trente Ans, ans, fut prise en 1622 par les troupes de Mansfeld, dix ans plus tard par les Suédois et en 1836 par Bernard de Weimar.

La ville est le lieu de naissance de Goesli, poète (Minnesinger) du XVe siècle; de Thomas Murner, moine franciscain, poète satirique (1475-1536); du général Becker (1770-1840) et de l'abbé Freppel (1827-1891).
-

Obernai.
Obernai : le beffroi et, à droite, l'hôtel de ville. Photo : © Angel Latorre, 2008.
Monuments.
Des anciennes fortifications il subsiste encore quelques murs et une tour du XIIIe siècle. Hôtel de ville commencé en 1642 en style gothique et restauré en 1726 par l'architecte Hans Jüngling en style Renaissance, avec les armes de la maison de Habsbourg et des peintures du XVIe et du XVIIe siècle; dans la chapelle de l'hôpital, peintures du XVe siècle, longtemps attribuées à tort à Hans Holbein; belle fontaine de 1579 en style Renaissance; près de l'église paroissiale on trouve, encastrées dans un mur; de curieuses sculptures provenant de l'ancienne église gothique du XVe siècle, démolie en 1867. 

Blason.
Obernai porte : parti diapré de gueules et de sable, à un aigle d'or brochant sur le tout. (L. W.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.