.
-

Montmédy

Montmédy (Madiacum, 634; Mons Medius, 933).- Commune du département de la Meuse sur la Chiers; 2200 habitants. Montmédy se partage en haute et basse ville. De l'une à l'autre on monte par un chemin à travers une pente boisée qu'on appelle les Rampes.

La ville haute, entourée de fossés, de hautes murailles et de huit bastions, renferme la place d'armes et une église du XVIIIe siècle, dont la façade s'appuie contre deux tours carrées. Autrefois, on voyait derrière l'hôtel de ville la maison dite du gouvernement, occupée d'abord par le gouverneur espagnol et plus tard par le commandant de place et détruite pendant le siège de 1870. La ville basse contient une caserne de cavalerie, une église moderne et l'hôpital. 

La ville de Montmédy, primitivement relais de chasse des comtes de Chiny, fondée vers l'an 1239, devint la capitale du comté. Après avoir passé successivement sous la domination de plusieurs seigneurs, elle fut occupée au XVIe siècle par les Espagnols, réunie à la France en 1657 et fortifiée par Vauban. Avant 1790, cette place de guerre était chef-lieu de bailliage. Pendant la guerre de 1870, les Allemands assiégèrent la place et la prirent le 3 novembre après avoir incendié une moitié de la ville haute.

Montmédy est le lieu de naissance de Lepaute, célèbre horloger du XVIIIe siècle. 

La ville, d'après l'armorial de 1699, porte d'azur à une forteresse d'or bâtie sur une montagne de sinople, chargée en pointe d'un écusson d'or couronné de même et surchargé d'un lion de sable.

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.