.
-

Meulan
Meulan (Mellentum) est une ville de France, dans le département des Yvelines, située en partie sur la rive droite de la Seine, en partie sur une île nommée le Fort, et reliée à la rive gauche par un pont de pierre; 8 854 habitants (2010). Des coteaux, jadis couverts de vignobles et aujourd'hui de pavillons et d'immeubles, la dominent. Christophe de Thou en a fait la description suivante : 
Cette ville est commandée par une colline sur le haut de laquelle était un château dont on voit encore les ruines; ses murs sont bas, faits de terre et de boue et sans aucun rempart: un pont de communication joint à la ville, une île de six arpents d'étendue, où se trouve un fort flanqué de quatre tours; dont la plus considérable sert de défense à la pointe de la Bastille; deux autres couvrent les flancs de cet ouvrage, et la quatrième, appelée la Tour aux chiens, regarde l'île de Saint-Cosme; de là on passe la Seine sur un pont dont la tête est défendue par une tour appelée la Sangle, sans autre, fortification; cette tour est commandée par une colline, et de l'autre côté l'église Notre-Dame commande la côte en ruine.
Des vestiges sans caractère de l'ancien château féodal subsistent sur la colline qui domine le bourg. Là s'élève aussi l'église Saint-Nicolas, construite vers 1150, spécimen intéressant, à l'intérieur surtout, du style de transition et sur les voûtes de laquelle apparaissent des écussons, les plus anciens qui aient été encore signalés. Dans l'île, ruines de l'église Saint-Jacques du XVe siècle. Un pont, dont la construction remonte au XVe siècle, traverse les deux bras de la Seine. Meulan a été une ville forte qui soutint des sièges nombreux. Du Guesclin la prit en 1364; les Anglais s'en emparèrent après trois mois d'efforts, en 1423 (La Guerre de Cent Ans); Mayenne dut lever le siège qu'il en avait entrepris, ce qui mérita à la cité la reconnaissance de Henri IV. En 1638, Louis XIII ordonna qu'on établît à Meulan une communauté de religieuses de l'Annonciade, en faveur de Charlotte du Puy de Jésus Maria, dont les prières venaient, disait-on, de faire cesser la longue stérilité d'Anne d'Autriche. Ce couvent, commencé seulement en 1670 et terminé en 1683, a fait place, depuis, à de jolies maisons bourgeoises. 
.
Meulan : rue Gambetta.
Meulan : l'Hôtel de ville.
La rue Gambetta, à Meulan.
L'Hôtel de Ville.
Ci-dessous : l'église saint Nicolas.Meulan : l'église Saint Nicolas.

Cette ville fut au Moyen âge le chef-lieu d'un comté, souvent possédé par les comtes de Vexin; le plus ancien comte connu est Galeran, comte de Vexin au Xe siècle. Après lui on connaît : Robert Ier, (vers 965); Robert II, fils du précédent (vers 990); Hugues ler, Tête d'ours, fils du précédent; Galeran II, frère du précédent (vers 1015); Hugues II (vers 1070), qui se retira en 1077 à l'abbaye du Bec, où il mourut sans postérité (vers 1080); Adeline (vers 1077), fille de Galeran II, femme de Roger, comte, de Beaumont ; Robert ll le Preudhomme (vers 1081), fils des précédents; Galeran III (vers 1118), fils du précédent; Robert IV (vers 1166), fils du précédent. Celui-ci ayant pris parti pour Jean sans Terre contre Philippe-Auguste, vit son comté confisqué et réuni à la couronne en 1203. Depuis lors, le comté de Meulan fut plusieurs fois détaché du domaine royal; en juin 1260, il forme le domaine de Marguerite de Provence; en avril 1307, il fut apanagé à Louis de France, comte d'Evreux. Charles le Mauvais, roi de Navarre et comte d'Evreux, le cède en 1371 à Charles V. En mars 1558, il fut donné en douaire à Catherine de Médicis et en février 1567, fit partie. de l'apanage de François, duc d'Alençon.
-

Meulan : le pont aux Perches.
Le pont aux Perches. Il relie la ville à l'île sur la Seine. 
-
Meulan : évocation de l'ancienne chapelle Saint-Michel.
Meulan : passage couvert.
Evocations en trompe-l'oeil 
de l'ancienne chapelle Saint-Michel (1336-1786)
et de la boulangerie Golven (1950).
Le Vieux-Meulan : un passage couvert.
Photos : © Serge Jodra, 2010.

On connaît également un certain nombre de vicomtes héréditaires de Meulan : Thédevin (vers 1015); Guillaume Pazen, son fils (vers 1062); Gauthier Hay, fils du précédent (en 1120); Gauthier II, fils du précédent (en 1139) ; Amaury Hay, fils du précédent (avril 1183); Etienne, fils du précédent (en 1195); Hugues, frère du précédent (en 1200); Jacquelin, fils d'Etienne (en 1207; Eustache Hay, fils du précédent (en 1226); Amaury II, fils d'Amaury Ier (en 1235); Eustache II, fils d'Eudes, sénéchal de Meulan (en 1238). (A. G.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.