.
-

Mello

Mello (Merlo, Marlou, Mellotum). - Mello (village de 410 habitants en 2010), dans l'Oise, une des plus anciennes seigneuries du Beauvaisis, donna son nom à une célèbre maison chevaleresque dont les membres les plus connus furent les Dreux de Mello, Renaud et Guillaume qui érigea la ville en châtellenie en 1280. Au XIVe siècle, cette baronnie passa dans la maison de Neelle par le mariage de Marguerite de Mello avec Jean de Neelle. Une nouvelle alliance la fit échoir, après six générations, à Guillaume de Montmorency, père du connétable Anne. Après la mort de Henri II, petit-fils d'Anne et qui eut la tête tranchée par ordre de Louis XIII, Mello fut donnée à Charlotte-Marguerite de Montmorency, sa soeur, épouse du prince de Condé. A défaut d'héritiers mâles, le duc Montmorency-Luxembourg fut autorisé par Louis XV à aliéner la seigneurie de Mello. Elle appartint ensuite à la famille Sellière. 
Château de Mello
Château de Mello.

Mello avait un chapitre fondé par Martin de Mello en 1103, un prieuré établi par Renaud de Mello en 1157, et un hôtel-dieu, situé à Cires, mais administré par les autorités de Mello. Le bourg était clos de murs. Le château fut pris par les Anglais en 1422. Ce château, construit en premier lieu sous les Carolingiens, puis réparé en 1400, fut en partie rebâti par Louise de Neelle en 1480 et plus tard en 1770. Il est encore des plus remarquables avec ses grosses tours du XIIe siècle, sa chapelle gothique et ses quatre tourelles de la fin du XVe siècle. 

L'église actuelle, autrefois celle du chapitre, est un mélange de style roman (XIe siècle) et gothique; elle contient, dans une chapelle latérale ayant servi de sépulture aux Montmorency, des bas-reliefs Renaissance, et, au-dessus du maître-autel, une très belle copie de Raphaël représentant l'Assomption, donnée par Pillot, un des anciens propriétaires du domaine de Mello. (C. St-A.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.