.
-

Martigues

Martigues est une commune de la France, dans le département des Bouches-du-Rhône. Population-: 43,500 habitants. Port sur la rive méridionale de l'étang de Berre et à l'extrémité de l'étang de Caronte qui fait communiquer l'étang de Berre avec le golfe de Fos. Point terminus d'une ligne de chemin de fer qui va s'embrancher au Pas-des-Lanciers, sur la ligne de Lyon à Marseille. Pittoresquement bâtie sur divers petits îlots réunis par des ponts en pierre ou en fer, Martigues a reçu le nom un peu ambitieux de Venise provençale. Les canaux qui la relient aux étangs de Berre et de Caronte la divisent en trois quartiers comprenant jadis un nombre égal de communes distinctes et formant un ensemble gracieux et original. Ces trois quartiers sont : Jonquières, où l'on remarque l'église Saint-Geniès avec un élégant clocher, la chapelle des pénitents, richement décorée, et la promenade du Cours; - l'Île, qui possède un joli tribunal de pêche et l'église Sainte-Madeleine (belle façade, jolies peintures); - et Ferrières qui a conservé une partie de ses anciens remparts, et dont l'église renferme une belle chaire de 1403. Entre l'Ile et Ferrières s'étend un beau bassin ou port, d'une superficie de 40,000 m², où aboutit le canal de Martigues à Port-de-Bouc. Dans les environs se trouvent des mines de lignite.

L'origine de Martigues est très ancienne. Elle serait, selon les uns, l'antique Maritima Avaticorum des Latins, selon les autres la Blaséon des Grecs. Ce qui est certain c'est que la rive Sud-Ouest de l'étang qui porte encore le nom d'étang de Mastromela fut peuplé à une époque très reculée et colonisée par les Romains. Sous l'Empire, la ville d'Astromela avait une certaine importance. Vers le commencement du XIIe siècle, Gérard Teuque, fondateur de l'ordre des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, établit dans l'île de Saint-Geniès un hospice et une église. La ville moderne fut fondée en 1232 par Raymond Bérenger IV, comte de Provence, dont les prédécesseurs avaient toujours revendiqué sur le pays une certaine souveraineté que leur disputait d'ailleurs l'archevêque d'Arles. La ville se gouvernait par ses propres lois, sauf les droits du souverain, et contracta alliance avec les Marseillais. Pendant plusieurs siècles, il y eut trois villes distinctes (Jonquières, Ferrières et l'lle), envoyant chacune des députés aux Etats de Provence. Elles se réunirent en 1581; mais, malgré cette union, elles furent bien souvent divisées pendant la Ligue par exemple, Ferrières tenant pour Henri IV, et l'Ile pour le Parlement ligueur, pendant que Jonquières restait neutre. Depuis 1581, les trois villes avaient perdu leur rang de commune et le droit de députer aux Etats; celui-ci fut restitué à Martigues en 1639. Vers la fin du XVIIe siècle, la ville comptait 20,000 habitants; un demi-siècle plus tard, elle n'en avait plus que 6000. (J. Marchand).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.