.
-

Maguelonne

Maguelonne (Magalo, Magalona) est une ancienne ville épiscopale, aujourd'hui détruite, dans une île (entre l'étang du Prévost et l'étang de Pierre Blanche), commune de Villeneuve-lès-Maguelonne (Hérault). On a voulu sans raison y voir le lieu de Mesua, cité par Pomponius Mela

Cette île a été habitée dès l'époque romaine, mais le lieu de Magala n'eut jamais le titre de cité. Il devint siège d'évêché au temps des Wisigoths dès la milieu du VIe siècle; le premier évêque connu est nommé dans un concile de 589. En 675, la place est assiégée par le roi de Tolède, Wamba, et prise de vive force. 

Au siècle suivant, les Sarrasins en font une place d'armes, d'où ils infestent les pays voisins, et Charles-Martel en 737 la détruit complètement; l'évêque et le clergé se retirent sur le continent, à Substantion (près de Castelnau), et ils y résideront jusqu'au XIe siècle; ce prélat continue d'ailleurs à s'appeler episcopus Magalonensis, et le pagus, dont Maguelonne a été la capitale, forme un comté administré d'abord par un Goth, père du célèbre saint Benoît d'Aniane, puis par des Francs. Il donne naissance au comté de Substantion ou de Melgueil. 

Cependant l'île de Maguelonne est devenue un repaire de pirates. Au XIe l'évêque Arnaud entreprend la restauration de l'ancienne cathédrale; il entoure l'île de remparts, fait construire une chaussée la reliant à la terre ferme et relève l'église. La dédicace du nouveau bâtiment a lieu en 1054. Les successeurs d'Arnaud complètent son oeuvre; le chapitre est réorganisé, richement doté par eux. Maguelonne devient une sorte de monastère qu'habitent seuls les chanoines, le clergé de la cathédrale et leurs serviteurs. 

Aux XIIIe et XIVe siècles, luttes intestines entre les chanoines et les évêques; peu à peu ces derniers quittent l'île, dont le séjour n'est pas très agréable, et, au commencement du XVIe siècle, cette dernière était presque entièrement dépeuplée.

En 1536 le siège épiscopal est transféré par Le pape Paul III le Montpellier. Dès lors la décadence de la vieille cité est irrémédiable. Elle est occupée par les protestants qui pillent la cathédrale, reprise par les troupes catholiques, commandées par Joyeuse; en 1632, elle embrasse le parti de Gaston d'Orléans, puis se soumet au roi. 

De nos jours, Maguelonne, bien que reliée à la terre par plusieurs routes, est restée déserte. L'île ne renferme qu'une ferme isolée et la cathédrale, vieux monument des XIe et XIIe siècles qui a été rouvert au culte en 1875. (L. Will).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2016. - Reproduction interdite.