.
-

Lure

Lure (Lutera, Luthra, Ludra, Lura) est une commune de France, dans le département de la Haute-Saône, près de l'Ognon; population : 8700 habitants. Des débris de constructions antiques ont été trouvés à Lure, qui était d'ailleurs sur la voie romaine de Luxeuil à Mandeure. La tradition rapporte que saint Desle, disciple de saint Colomban, y fonda vers 610 l'abbaye, bénédictine, (dépendante du au diocèse de Besançon) riche et puissante au Moyen âge, qui fut unie à celle de Murbach (diocèse de Bâle) en 1554, sécularisée et transformée en chapitre noble en 1765.

Les Hongrois détruisirent en 937 la ville que l'on ne songea à fortifier qu'au commencement du XIVe siècle. Les Bourguignons l'occupèrent à plusieurs reprises, en 1355, en 1372, en 1587 et en 1595. En 1634, les Suédois essayèrent vainement d'y entrer; les Français s'y étaient installés, mais ils en furent délogés en 1636 par les milices comtoises que commandait le marquis de Saint-Martin. Le duc Bernard de Saxe-Weimar y rentra l'année suivante (1637) et s'y maintint malgré des attaques réitérées (1638). En 1674, les Français y pénétrèrent sans coup férir (1er juillet), mais l'abbaye se défendit et il fallut la canonner pour en avoir raison. Elle fut sécularisée en 1765 et transformée en chapitre noble. Ses abbés avaient le titre de princes du Saint-Empire.

Le traité de Nimègue réunit Lure, comme tout le reste de la Franche-Comté, à la France (1678). Les habitants avaient été affranchis de la mainmorte en 1401. Ces franchises furent confirmées et étendues en 1546. La ville était administrée, comme Vesoul et Gray, par un vicomte-maire. La population a été décimée deux fois par la peste au XVIIe siècle, en 1630 et en 1637.

L'église paroissiale date de 1745. L'église abbatiale, reconstruite en 1753, a été démolie à la Révolution; mais l'hôtel du grand prévôt, qui est également du XVIIIe siècle, a été conservé, et c'est aujourd'hui la sous-préfecture. Le collège occupe une partie du bâtiment élevé par les capucins en 1665. Devant la sous-préfecture se trouve la Font, lac d'environ 400 m de circonférence.

Armes : d'azur au soleil d'or, alias de gueules à trois tours maçonnées de sable, ouvertes de gueules, rangées sur un tertre de sinople, sommées de trois fleurs de lis de même (Lex.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.