.
-

Lincoln

Lincoln, Lindum, est une ville de la Grande-Bretagne, en Angleterre, à 211 kilomètres au Nord de Londres. Vaste cathédrale gothique, une des plus remarquables de l'Angleterre et même de l'Europe. Le comté de Lincoln était habité par les Coritani lorsqu'il fut conquis par les Romains, qui le comprirent dans la Britannia prima. Il appartint au royaume de Mercie sous les Anglo-Saxons.

La cathédrale de Lincoln.
L'église cathédrale Notre-dame de Lincoln, a été bâtie sur une éminence, fut commencée après 1075 par l'un des compagnons de Guillaume le Conquérant, Remi, d'abord abbé de Fécamp, puis promu à l'épiscopat. On la dédia en 1092. C'était un monument de style romano-byzantin. 

De graves dommages, causés par un incendie en 1124, furent promptement réparés. En 1186, à la suite d'un tremblement de terre qui avait renversé les voûtes et lézardé tous les murs, on procéda à la reconstruction totale de l'édifice, sur un plan nouveau, et dans le style ogival : les travaux, retardés par la chute de la tour centrale en 1235, ne furent achevés qu'au XIVe siècle. 
-

Cathédrale de Lincoln.
La cathédrale de Lincoln, exemple du style gothique anglais primitif.

Par la grandeur des dimensions, la beauté de l'ordonnance, la régularité de l'ensemble et l'élégance des détails, la cathédrale de Lincoln est une des plus remarquables, non seulement de l'Angleterre, mais de toute l'Europe. Son plan est en forme de croix archiépiscopale ou à double transept : la longueur hors oeuvre est de 170 m; la largeur de la nef, y compris les collatéraux, de 25 m; la longueur du grand transept, de 70 mètres. La région absidale se termine carrément.

La façade occidentale, ornée d'une infinité de petites arcatures à ogives, se distingue plus par la multiplicité des détails que par la grandeur, des lignes : au centre et en retraite est la porte principale, surmontée d'une vaste fenêtre, puis d'une rose, et, de chaque côté, on voit plusieurs arceaux de style romano-byzantin, ce qui fait supposer qu'une partie de l'église de l'évêque Remi a été conservée dans la construction nouvelle.

Les extrémités de cette façade offrent chacune une tourelle dont le clocheton seul dépasse la hauteur de toute la construction mais, au-dessus du portail, de chaque côté du fronton, s'élève une tour carrée, haute de 60 m, percée de fenêtres à ogives, avec couronnement formé de moulures et de feuillages, et dont les angles sont tout à la fois. soutenus et décorés par des contre-forts surmontés de clochetons.

Plus belle encore est la tour centrale, construite à l'intersection des transepts, et haute de 100 m; elle ne le cède qu'à la tour de l'église Saint-Ouen de Rouen. Elle porte les statues de onze rois normands, de grandeur naturelle, et renferme une énorme cloche, dite te gros Thomas. La perspective intérieure de la cathédrale de Lincoln est très pittoresque, et l'effet général ne laisserait rien à désirer si les voûtes étaient plus hautes. 

Les fenêtres manquent aussi un peu de hauteur, parce qu'elles sont comprises entièrement dans la hauteur de la retombée latérale de la voûte. Il y a une salle capitulaire remarquable : c'est un décagone de 20 m de diamètre et de 14 m de hauteur, voûté, en pierre; au centre est un pilier en pierre, accoté de 10 colonnettes en marbre, qui lui sont attachées par un annelet circulaire vers le milieu du fût. 

Les arceaux de la voûte s'appuient d'un côté sur ce pilier central, et de l'autre sur des colonnettes groupées à chaque angle du décagone. A l'extérieur, des contre-forts et des arcs-boutants soutiennent les angles de cette construction, et les fenêtres sont surmontées de frontons aigus. (B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.