.
-

Librairie, boutique de livres. - Elle s'appelait, chez les anciens Romains, apotheca (du grec apothêkê = magasin), ou taberna libraria, ou simplement libraria. Les librairies se trouvaient pour la plupart dans la rue Argiletum et dans le Vicus scandalarius; il y en avait aussi près des temples de Vertumnus et de Janus.

Les devantures étaient couvertes d'inscriptions et d'affiches indiquant les ouvrages en vente : à l'intérieur, la forme de rouleaux étant la plus usitée pour les livres, les murs  étaient garnis de cases assez semblables à celles que présentent les colombiers, et appelées nids (nidi) par Martial. Les librairies étaient un lieu de réunion pour les oisifs et les gens de lettres; Aulu-Gelle (XIII, 30) nous a laissé un curieux tableau de ce qui s'y passait. 

Rome eut aussi des étalages de livres sous les portiques et dans d'autres lieux publics. 

En France, jusqu'au XVIIe siècle, le mot Librairie désigna une bibliothèque : la tour de l'ancien Louvre où étaient renfermés les livret du roi se nommait Tour de la librairie. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.