.
-

Leeds
Leeds est une ville industrielle d'Angleterre, comté d'York (West Riding), sur l'Aire, affluent droit de l'Ouse; 761 000  habitants (2009). C'est, après Londres, la seconde plus grande ville de l'Angleterre, au centre d'un district minier et d'un réseau de voies navigables et ferrées. Elle s'étend sur les deux rives (principalement à gauche) de l'Aire que traversent de nombreux ponts. La vieille ville est bâtie irrégulièrement avec des ruelles étroites, sinueuses, sombres; au centre et à l'Ouest, les quartiers neufs sont bien aérés par de larges rues et de grandes places; le quartier du Nord occupe les pentes d'une colline; au Sud s'étendent les populeux faubourgs de Holbeck et Hunslet.

Le centre des affaires est la rue de Briggate. Leeds a deux beaux parcs (Rowndlay Park et Woodhouse Moor); de vastes réservoirs l'alimentent d'eau, prise dans le vallon du Wachburne. Ses principaux monuments sont l'église Saint-John qui date de 1634; l'hôtel de ville, de style grec, achevé en 1858 ; les halles aux draps, la Bourse, le tribunal, un hôpital bâti par Gilbert Scott, en style gothique français (achevé en 1867), etc. Parmi les écoles on cite celle de grammaire fondée en 1562 et l'école professionnelle (Yorkshire College), la bibliothèque fondée par Priestley (1768), etc. Ses concerts musicaux ont une réputation considérable en Angleterre. 

Leeds remonte à l'époque romaine (L'Angleterre antique); son nom (Loidis) est anglo-saxon. Le château, qui s'élevait au lieu dit Mill Hill, fut assiégé par le roi Etienne en 1139. Richard II y fut emprisonné (1399). Au XVIe siècle s'établirent les premières manufactures. Charles Ier conféra à la ville des privilèges; Charles II lui octroya les franchises qu'elle possède encore. En 1851, elle n'avait encore que 172,270 habitants. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.