.
-

Nimrud (Kalah)

Nimrud est située en Irak, sur la rive gauche du Tigre, au confluent de ce fleuve avec le grand Zab. Les villes les plus rapprochées sont Selamiyeh et, 40 km plus au Nord, Mossoul. Les monticules de Nimrud, formés des dernières assises du djebel Maklub, sont couverts des ruines d'anciens palais assyriens. On les a identifiés avec la ville biblique de Kalah ou Kalhu, l'une des capitales néo-assyriennes

Nimrud est l'extrémité Sud de l'ensemble des ruines da Ninive et de sa banlieue : c'est la que divers monarques assyriens vinrent fixer leur demeure, comme d'autres s'installèrent dans les palais représentés par les ruines de Balawat, de Koyundjik, de Nebi-Yunnus, de Khorsabad. 
-

Nimrud : tête de gardien de porte.
Sculpture d'un gardien de porte, découverte à Nimrud.

A peine les fouilles si retentissantes que Emile Botta, avait entreprises, dès 1842, à Khorsabad, au Nord-Est de Mossoul, furent-elles connues eu Europe, que l'Angleterre résolut de faire pratiquer des recherches dit même genre dans les localités avoisinantes. 

En 1846, elle envoya en Mésopotamie un explorateur sagace, devenu plus tard un diplomate habile, sir Austin Henry Layard, qui  établit son centre d'exploration archéologique sur les monticules de Nimrud. Les résultats de sa mission furent non moins surprenants que ceux de Botta à Khorsabad la civilisation assyrienne était exhumée et révélée à l'histoire dont elle bouleversait les données traditionnelles. De Nimrud, Layard transporta successivement ses chantiers à Koyundjik et à Nebi-Yunnus, en face de Mossoul.

Les sculptures, bas-reliefs, inscriptions et autres monuments recueillis dans ces fouilles furent, transportés à Londres où ils forment les deux grandes galeries du musée assyrien du British Museum, désignées sous les noms de galeries de Nimrud et de Koyundjik. Les vestiges trouvés à Nimrud appartiement pour la plupart à des palais construits par Assurnazirpal (882 à 857 av. J.-C.), Salmanassar (857 à 822), Teglathpal-asar II (745-726) et Assarhaddon (680 à 667 environ). 

A Koyundjik, on a exhumé les restes des palais de Sennachérib (704-680), et d'Assurbanipal (mort en 625 envivon). On sait que de leur côté, les sculptures du palais de Sargon (721-704), trouvées par Botta à Khorsabad, furent, en grande partie, transportées au musée du Louvre. (E. Babelon).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.