.
-

Himera

Himéra est une ancienne ville de la Sicile qui était située sur la côte Nord de l'île (un peu à l'Est de Panorme), à l'embouchure d'un fleuve du même nom. Elle fut fondée en 649 av. J.-C. par des colons de Zancle (Zancle ou Messine avait elle-même été fondée par des colons de Chalcis en Eubée) Un peu plus tard, elle reçut des exilés de Syracuse qui s'y réfugièrent après avoir été vaincus dans une émeute. Himera avait donc une double origine, ionienne et dorienne; aussi sa population parlait-elle un dialecte mixte (Thucydide, I. VI, ch. v). 

L'histoire d'Himera est presque tout entière dans le récit de ses luttes contre les établissements  phéniciens des Carthaginois de Panorme (Palerme), Bolons et Motyé qui l'enveloppaient. Vers 570, se sentant plus vivement pressés, les citoyens d'Himera appelèrent à leur secours Phalaris, tyran d'Agrigente, si fameux par son taureau d'airain, et tombèrent sous la domination de ce monstre, pour n'avoir pas voulu écouter les avis du poète Stésichore, leur compatriote, qui leur avait raconté l'apologue du Cheval s'étant voulu venger du cerf. Vers 480, nouvelle attaque des Carthaginois; ceux-ci, sous la conduite d'Hamilcar, viennent assiéger Himera avec une armée de 300,000 fantassins et une flotte de 200 vaisseaux. Célon, tyran de Syracuse, et Théron, tyran d'Agrigente, marchèrent au secours d'Himera et avec 50,000 fantassins seulement et 5,000 cavaliers mirent les assiégeants en déroute et leur tuèrent 150,000 hommes, dont Hamilcar, leur général, le jour même du combat des Thermopyles, d'après Diodore; de la bataille de Salamine, d'après Hérodote.

Himera tomba alors sous la domination de Théron qui, après l'avoir sauvée des barbares, la gouverna avec beaucoup de cruauté. A sa mort, en 472, la cité recouvra sa liberté et, pendant plus de soixante années, elle fut florissante. En 415, comme l'élément dorien l'avait emporté définitivement dans cette ancienne colonie de l'ionienne Chalcis, les Himériens prirent parti contre Athènes et envoyèrent des secours aux Syracusains assiégés; mais, après le désastre des Athéniens en Sicile, ils ne jouirent pas longtemps du triomphe de leurs alliés. En 409, Hannibal (qu'il ne faut pas confondre avec le vainqueur de Cannes) débarqua au cap Lilybée avec une armée de 150,000 Carthaginois, Africains et Espagnols, et, après avoir pris d'assaut et détruit Sélinonte, marcha sur Himera et lui fit subir le même sort. Pour venger son grand-père Hamilcar, battu et tué soixante ans auparavant, Hannibal fit massacrer toute la population mâle et raser complètement la ville (deux cent quarante ans après sa fondation). Himera ne fut jamais rebâtie; mais, sur la rive droite du fleuve, les Carthaginois fondèrent une nouvelle ville,qui reçut le nom de Thermes, à cause des eaux thermales qui se trouvaient dans la région. L'empereur Auguste fit de Thermes une colonie romaine. (J. Labbé).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.