.
-

Héraclée

De nombreuses villes de l'Antiquité ont porté le nom d'Héraclée. Les plus importantes étaient :

En Europe :

Héraclée, ancienne ville de l'Italie méridionale, à 65 kilomètres au Sud-Ouest de Tarente, sur le golfe du même nom. Elle fut fondée par les Ioniens sur la rive gauche de l'Aciris en 432 av. J.-C. Pyrrhus y remporta sa première victoire sur les Romains, grâce à ses éléphants (280 av. J.-C.). Sur la rive opposée de l'Aciris, aujourd'hui Agri se trouve la bourgade de Policoro. Il ne reste plus trace de l'ancienne ville.

Héraclée Lyncestis, ville principale de la province de Haute-Macédoine, à une certaine distance de Lychnidus et d'Edesse. Elle était probablement établie sur un emplacement voisin de la ville moderne de Filurina. On a identifié parfois, mais inexactement, Héraclée Lyncestis avec la ville de Pelazonia, capitale du quatrième district de Macédoine au temps de la domination romaine; dans cette hypothèse, la ville aurait été bâtie au pied du Barnus en 358 av. J.-C., et détruite par Théodore en 779 de notre ère.

Héraclée Sintica, ville principale de Sintica, district de la rive droite du Strymon, dans la Thrace macédonienne. Démétrios, fils de Philippe V, roi de Macédoine, y fut tué. La place est occupée aujourd'hui par le petit village de Zervokhori, ou l'on a trouvé de nombreuses médailles.

Héraclée, ancienne ville d'Elide, village du temps de Pausanias, distant de 50 stades d'Olympie. On y trouvait une fontaine médicinale qui se jetait dans le Cythérus, non loin du village moderne de Bruma.

Héraclée Minoa, ancienne cité grecque en Sicile, située sur la côte Sud de l'île, près de l'Halycus, entre Agrigente et Selinus. Les noms de la ville se rattachent à deux traditions locales, d'après lesquelles elle aurait été fondée par Héraclès ou par Minos. Après une période de prospérité, elle fut détruite par les Carthaginois, au dire de Diodore; en 357, elle est mentionnée comme sujette de Carthage. Héraclée Minoa se développa de nouveau et reprit de l'importance à partir de 314. En 249, c'était un des principaux ports des Carthaginois en Sicile. A la fin de la première guerre punique, elle passa, comme le reste de la Sicile, sous la domination de Rome; dans la seconde guerre punique, elle fut reprise un moment par les Carthaginois. Pendant la guerre des Esclaves, elle souffrit beaucoup et, dès lors, recommença à décliner en même temps que les villes de la côte Sud de la Sicile. Les ruines d'Héraclée Minoa, qui existent encore, en montrent nettement l'emplacement, à peu de distance du cap Bianco.

Héraclée, ville de la Gaule Narbonnaise, mentionnée par Pline, dans le voisinage des bouches du Rhône. On n'est pas d'accord sur la place exacte qu'elle occupait; on pense généralement que c'était la même que Fanum Sancti Eutropei, aujourd'hui Saint-Tropez; c'était une ville grecque établie sur la côte Sud de la France.

Héraclée Périnthe, ville de Thrace, sur la Propontide, près de Byzance. C'est là qu'Alcibiade se retira pendant son second exil. La ville est célèbre dans l'histoire par le long siège qu'elle eut à soutenir contre Philippe de Macédoine, en 341 av. J.-C. Aujourd'hui Eregli ou Marmara Eregli.

En Asie :
Héraclée, ville de Carie, dont on ne connaît pas la place précise.

Héraclée, ville située sur les limites de la Carie et de l'Ionie, au pied Oust du mont Latmus. Petite cité au Sud-Est de Milet, elle porta quelque temps le nom unique de Latinus. Aux environs existait une caverne qui contenait, dit-on, le tombeau d'Endymion. Les ruines de la ville existent encore sur les bords du lac Baffi, qui est sans doute un reste de l'ancien Sinus Latmicus.

Héraclée Pontica, ville de Bithynie, sur les bords du Pont (mer Noire), colonie mégarienne (et non milésienne, ainsi que le dit Strabon), datant de 560 av. J.-C. Elle était située à quelques kilomètres au Nord de Lycus. On montrait près de là l'entrée des Enfers, et l'on y récoltait de l'aconit. Son heureuse situation et ses deux ports l'amenèrent rapidement à une grande prospérité, et elle acquit de grands territoires. La lutte entre le peuple et l'aristocratie l'obligea à se donner des tyrans : Cléarque et ses descendants furent les premiers de ceux-ci; c'est sous l'un d'eux, Dionysius, qu'elle atteignit son plus haut degré de prospérité. Elle déclina ensuite; pendant la guerre des Romains contre Mithridate, elle fut en partie détruite par Aurelius Cotta et ne se releva jamais. Elle porte aujourd'hui le nom d'Eregli ou Karadeniz Eregli.

Héraclée, ville de Lydie, près du mont Sipylus. (Ph. B.).
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.