.
-

Les halles

Les halles sont des marchés couverts : elles ont son origine dans les galeries qui entouraient le forum des villes romaines, et sous lesquelles s'abritaient des boutiques. Un certain nombre de halles du Moyen âge reproduisaient cette disposition : telles étaient les halles construites par Henri II d'Angleterre à Saumur, et décrites par Joinville qui les compare à un grand cloître. Les Halles élevées à Paris sous Philippe-Auguste formaient de même une cour entourée de portiques, mais d'autres bâtiments s'élevaient au centre. 

Les halles de Bruges (XIIIe, XIVe, XVe siècles) entourent aussi une cour. Ce type persiste jusqu'au XVIe siècle. Les deux bourses d'Anvers construites à cette époque étaient des cours carrées entourées de portiques et de boutiques. Ce n'est cependant pas là le type de halles le plus répandu : ces établissements affectaient généralement la forme d'un rectangle allongé, couvert de voûtes ou de charpentes et divisé assez souvent en deux ou trois nefs, parfois aussi surmonté d'un étage.
-
Halles Saint-Bonnet de Bourges.
Les halles de Bourges.

Les halles Saint-Bonnet, à Bourges. 

Les halles pouvaient être générales, servant à toute espèce de commerce ou réservées à un seul. Elles pouvaient être la propriété d'un seigneur laïque ou religieux, d'une ville ou d'une corporation. De là quelques différences dans les dimensions, le luxe ou certaines dispositions accessoires de ces constructions. A Paris ( Félibien, Histoire de Paris), sous saint Louis, il existait deux halles aux draps; plus tard, chaque corporation eut la sienne, et les villes importantes ou rapprochées de la capitale y firent bâtir des halles qui étaient leur propriété. On peut citer comme halles spécialement affectées à un commerce les halles aux draps de Bruges, Bruxelles, Louvain, Gand; les halles à la viande de Gand, Diest, Ypres, Anvers; la halle au pain de Bruxelles, et de nombreuses poissonneries. 

Les plus belles halles anciennes qui ont subsisté jusqu'à l'époque moderne sont celles d'Ypres, commencées en 1201, terminées en 1304. Elles ont un étage supérieur et mesurent 133 m de façade. Comme à Bruges, le beffroi communal occupe le centre de cette façade et de chaque côté s'étendent vingt-deux travées d'une riche architecture. Les halles étaient également reliées au beffroi à Arras et à Boulogne; souvent elles faisaient corps avec l'hôtel de ville, comme à Clermont en Beauvaisis. Elles occupent fréquemment le milieu d'une place, et, surtout dans le Midi, elles ne se composent souvent que d'un toit porté sur piliers ou sur arcades : telles sont les halles de Figeac, de Caylus, de Cordes, de Couhé (Vienne). Du XVe au XVIIe siècle, on construisit un grand nombre de halles tout en bois ; telles sont celles d'Evron (Mayenne), Dives (Calvados), Gamaches (Somme), Villeneuve-l'Archevêque (Yonne). (C. Enlart).
-

Anciennes Halles, au Tréport.
Les halles du vieux marché couvert du Tréport (1926). © Photos : S. Jodra, 2009-2010.
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.