.
-

Guebwiller

Guebwiller (Villa Gebunwilare, 774) (en allem. Gebweiler) est une commune de France, dans le département du Haut-Rhin, à l'entrée du Florival, sur la Lauch et le chemin de fer de Bollwiller à Lautenbach, au pied du Grand-Ballon. Centre industriel très important; vins excellents, dont le plus renommé est le Kitterle, vin très capiteux qui compte parmi les meilleurs crus de l'Alsace. Population : 11 500 habitants.

Guebwiller possède plusieurs monuments remarquables : l'ancienne église Saint-Léger du XIIe siècle, un des plus beaux, monuments de l'époque romane en Alsace, avec cinq nefs dont les deux extérieures, de même que l'extrémité de l'abside en style gothique, furent ajoutées postérieurement; tour octogonale sur le transept; la façade avec un portail magnifique est flanquée de deux tours carrées; la nouvelle église paroissiale de Saint-Léger, construite en 1785 par le chapitre de Murbach, transféré à Guebwiller après sa sécularisation; l'ancienne église des dominicains, grande basilique gothique à trois nefs du commencement du XVIe siècle avec fresques d'une époque un peu postérieure; la nef fut reconvertie en marché couvert et le choeur en salle de concert; temple réformé; synagogue; hôtel de ville de 1514; l'ancien château des nobles d'Angreth qui fut détruit en 1271 et reconstruit en 1331; l'édifice actuel, en style gothique, date du commencement du XVIe siècle. Il existait autrefois un couvent de dominicains, un couvent de religieuses du même ordre, appelé Porte-des-Anges (Engelpforte) et une commanderie de l'ordre Teutonique, dans laquelle on a ouvert par la suite un orphelinat.

Guebwiller, mentionné déjà dans des documents du VIIIe siècle, dépendait de l'abbaye de Murbach, avec laquelle la ville, entourée dès le XIIIe siècle d'une enceinte fortifiée, fut souvent en lutte. Pendant la guerre de Trente Ans, les Suédois brûlèrent le château des princes-abbés, le couvent de la Porte-des-Anges ainsi que trois portes de la ville. En 1759, le chapitre de Murbach se fixa à Guebwiller. Quand la Révolution française éclata, les habitants de la vallée de Saint-Amarin envahirent Guebwiller, dévastèrent et pillèrent le château des princes-abbés; tandis que la belle bibliothèque de l'abbaye fut dispersée, ses archives purent être sauvées; elles forment un des fonds principaux des archives départementales de Colmar

La ville porte d'argent à un bonnet d'Albanais de gueules, retroussé d'azur

Guebwiller est le lieu de naissance de Jean Stolz (1520), un des auteurs de la Chronique des dominicains de Guebwiller; du peintre Frey qui trouva le moyen de fixer le pastel, mort pendant la Révolution; de Joseph-Théodore Deck (1823-1891), céramiste et faïencier; de Charles Biehler (né en 1845), mathématicien. (L. W.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.