.
-

Gaza

Gaza (de ghaza =  trésor, ou d'un mot hébreu qui signifie forte) est une ville de Palestine, dans la bande qui porte son nom; 400 000 habitants environ. Relativement étendue aujourd'hui, son centre se situait autrefois  à 3 km de la mer, près de la colline d'El Mountar. Sa position sur la route des caravanes lui valait jadis un trafic important.

A la porte de l'Asie et de l'Afrique, Gaza  fut durant toute son histoire disputée entre les maîtres de la Syrie et de l'Egypte. C'est la plus méridionale et la principale des cinq cités philistines, au Sud d'Ascalon, au Nord de Raphia (Raffah). Les Hébreux ne purent jamais s'y établir à demeure. Longtemps soumise aux pharaons d'Égypte, elle leur fut ensuite enlevée par les Assyriens, puis par les Babyloniens. Néchao la reprit en 606, mais elle tomba bientôt au pouvoir de Cyrus, et c'est là que Cambyse concentra l'armée avec laquelle il conquit l'Égypte. 

Plus tard, elle opposa une longue résistance à Alexandre le Grand (332). Elle reçut une colonie grecque et fut complètement hellénisée. Occupée par Antigone, elle vit la grande bataille par laquelle Ptolémée, vainqueur de Démétrius, s'assura la domination de l'Egypte, et dont sa prise fut le prix (342). Disputée entre les Ptolémées et les Séleucides, elle fut temporairement occupée par les Macchabées, et brûlée en 96 av. J.-C. par le roi Alexandre Jannée

Gabinius la rebâtit. Auguste la céda à Hérode, à la mort duquel elle revint aux Romains. Elle fut encore détruite en 65 av. J.-C. par les Juifs insurgés. Néanmoins, elle prospéra sous la domination romaine; elle avait reçu d'importants privilèges, et était un des grands marchés d'esclaves. Le paganisme s'y maintint jusqu'au Ve siècle. 

En 634 elle fut prise par Amr. En 1400, les croisés s'en emparèrent et Gaza devint un de leurs boulevards. Saladin la prit en 1152 et de nouveau en 1187. Elle vit plusieurs défaites des croisés en 1239, en 1244. En 1280, les Egyptiens y défirent l'émir de Damas

En 1516, les Turcs y écrasèrent les Mamelouks, et cette victoire ouvrit l'Egypte à Selim II. En 1771, Ali Bey s'en empara. En 1799, Bonaparte pendant l'expédition d'Egypte, en 1799, l'occupa un temps. A la fin de l'Empire Ottoman, Gaza se situait dans le pachalik de Jérusalem.

Gaza ou Gazaca. - Ancienne ville de l'Atropatène, ancienne résidence d'été des rois de Perse. On en voit les ruines entre Erevan et Hamadan.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2017. - Reproduction interdite.