.
-

Erstein

Erstein (villa Herinstein) est une petite ville d'Alsace (Bas-Rhin), sur  l'Ill, à 24 km au Nord-Est de Sélestat (Schelestadt); 9700 habitants. 

Il est probable que les origines de cette petite ville remontent à l'époque celtique; elle était traversée par deux voies romaines, celle d'Argentoratum à Helvetus et celle d'Argentoratum à Mons-Brisiacus, et on y a découvert de nombreux vestiges antiques. Sous les rois francs, nous trouvons à la place de l'ancienne station gallo-romaine, la villa regia Herinstein, qui, plus tard, servit souvent de résidence aux rois et empereurs d'Allemagne

Othon Ier y convoqua même la diète du 24 février 952, et Henri VI la fit entourer de murs. A partir du XIIe siècle, la petite ville fut successivement donnée en fief à différentes familles nobles d'Alsace. En 1333, elle fut assiégée et démantelée par les Strasbourgeois. Les murs relevés plus tard existèrent jusqu'à la guerre de Trente ans. En 1359, l'évêché de Strasbourg fit l'acquisition de la ville d'Erstein; les chanoines de la cathédrale que le peuple appelait les vingt-quatre comtes la possédèrent jusqu'à la Révolution française.

Erstein possédait jusqu'au XVe siècle une florissante abbaye de bénédictines, fondée en 849 par Irmengarde, épouse de l'empereur Lothaire. Dans les jardins du château de Zorn de Bulach, monument du XVIe siècle en style Renaissance, on voit encore des vestiges provenant, dit-on, de l'ancien palais des rois francs.

Erstein a été  le lieu de naissance du baron F.J. Offenstein, général de brigade (1760-1837). 

Les armes d'Erstein sont : au premier d'azur à une bande d'or côtoyée de deux cotices fleurdelisées de mêmo, et au deuxième de gueules à un grand portail d'église ouvert de deux portes sous deux tours couvertes en dôme, celle de dextre sommée d'une croix et celle de senestre d'un globe, le tout d'argent mouvant de la partition. (L. W.).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.