.
-

Elée (Géographie ancienne). - Nom porté par deux villes : 
1° Une ancienne ville grecque d'Asie Mineure (Eolide), située à 12 stades de l'embouchure du Caïcus, sur le golfe Elaïtique ou d'Elée. Elle aurait été fondée par Ménesthée et par les Athéniens venus avec lui au siège de Troie. Elle était distante de 120 stades de Pergame, à laquelle elle servait de port. Les flottes des Romains et d'Eumène, roi de Pergame, s'y réunirent pendant la guerre contre Antiochus. L'emplacement d'Elée n'est pas exactement connu (Strabon, XIII, 1, 67; III, 5; Tite-Live, XXXV, 13 ; XXXVI, 43 ; XXXVII, 18, 37).

 2° Une ancienne ville de Lucanie (Grande-Grèce). -  Elle fut fondée par des Phocéens qui avaient abandonné la Corse après une victoire des Carthaginois. Elle était située au pied du promontoire Palinure, à 200 stades environ de Posidonie. Son nom venait d'une fontaine du voisinage, Hyélé, ou encore du fleuve Eléès. Elée fut le centre de l'école éléate, et vit naître Parménide et Zénon. Elle résista victorieusement aux Lucaniens et aux Posidoniates. Les terres qui l'entouraient étant peu fertiles, la principale industrie de ses habitants fut la pêche et surtout le salage du poisson. (C. Ganiayre).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.