.
-

Dundee
 Dundee, Allectum, Donum Dei , est une ville d'Ecosse, à 21 km au Sud-Sud-Ouest de Forfar. Sa distance d'Edimbourg est de 70 km, à vol d'oiseau, au Nord-Nord-Est (100 km par la route). Elle est bâtie sur la rive gauche de l'estuaire de la Tay que deux ponts permettent de traverser, et, par sa position, a acquis un extrême développement dans un temps relativement court au XIXe siècle, pour se stabiliser ensuite au cours du XXe siècle. Population actuelle (2016) : 154 000 habitants; population en 1890 : 140,000 habitants; population en 1801 : à peine  25,000 habitants 

Jolie ville : quatre grandes rues, belle place. Plusieurs édifices remarquables : la vieille église, Saint-André, l'hôtel de ville; arc de triomphe de style saxon construit en 1844, etc. Cette ville était autrefois la deuxième de l'Écosse; mais les ravages de la guerre lui ont fait perdre de son importance : presque détruite par Monk en 1651, elle ne se releva qu'en 1745.

La prospérité de la ville est surtout due à la commodité de son port et à ses vastes docks. A 22 km en mer à l'Est, se voit le beau phare de Bell Rock. 

Cette ville avait au XIXe siècle le monopole de l'armement des bateaux à vapeur pour la pêche des phoques à l'île de Jean-Mayen, pour celle de la baleine dans le détroit de Davis et la baie de Baffin. En 1877, cet armement comprenait quatorze navires qui avaient capturé quatre-vingt-une baleines et quatre-vingt mille cent trente phoques.

Outre son commerce qui est très actif, Dundee a une industrie des plus variées et des plus florissantes. 

Monuments.
Les monuments de la ville sont nombreux et quelques-uns des plus remarquables au point de vue archéologique. 

Citons, parmi les anciens, une tour construite au XIVe siècle, la Old Steeple. Elle s'élève à 156 pieds et fut restaurée par sir G.-G. Scott. 

Le vieux château de Dunhop, agrandi par Jacques II, vicomte de Dundee et a servi de caserne; la Vieille Douane, située au Green Market, date du XVIe siècle, la construction en est bizarre et originale. 

Un reste d'ancien mur, le East Port, a été conservé en souvenir de G. Wishart le martyr qui, selon la tradition, a prêché sur ce mur avant le fléau de 1544. 

Plusieurs constructions telles que le couvent des religieuses de Sainte-Claire ont disparu.

A partir de 1871, la ville a été bien transformée. Des rues et des avenues spacieuses ont été percées, des places ont été ménagées, de belles promenades ont été faites. 

L'hôtel de ville, désigné sous le nom de Elder Adam, a été construit en 1734. 

La flèche de l'église Saint-Paul s'élève à 167 pieds; l'église épiscopale, appelée aussi Saint-Paul, faite d'après les plans de sir George-Gilbert Scott, porte la flèche de son clocher à 211 pieds de haut. 

Parmi les autres édifices modernes, nommons l'hôpital Morgan, l'hôpital appelé Royal Infirmary, les écoles industrielles, etc. Les écoles sont nombreuses à Dundee. La bibliothèque et le musée sont situés au square Albert. 

Les archives sont conservées à l'hôtel de ville et renferment des documents d'une certaine importance historique. On y remarque les lettres d'Edouard Ier et d'Edouard II, l'original de la charte du roi Robert Bruce (1327), les lettres du pape Léon X à la reine Marie, etc. 

Les armes du Dundee sont : d'azur à un vase d'argent chargé de fleurs au naturel; comme supports : deux dragons soutenant l'écu, la queue entrelacée au-dessous de sa pointe, avec la devise : DEI DONVM. Ces armes se trouvent gravées sur un sceau de Dundee qui porte comme exergue : SIGILLVM. SECRETVM. OPPIDI. DE. DVNDIE.

Parmi les célébrités nées à Dundee, nous nommerons Hector Boece (Buetius), né en 1465; John et Robert Wedderburn, auteurs du livre Gude and Godlie Ballatis, publié en 1578; S.-G. Mackensie, célèbre jurisconsulte; James Ivory, mathématicien, né en 1765; Dr Dick, auteur de The Christian Philosopher; le père de Thomas Hood; Robert Nicoll, surnommé le second Burns de l'Ecosse, et William Thom, poète, dont le tombeau a été élevé par souscription publique dans le cimetière de l'Ouest.

Histoire.
L'origine du nom de Dundee n'est nullement établie ; les uns la cherchent dans Dun Dhia (= colline de Dieu), d'antres dans Dun Taw ( = colline ou fort sur la Tay). Elle aurait aussi été appelée Alectum, ce qui n'est pas prouvé. Le premier document daté est une charte de donation faite en 1200 par le comte de Huntington, dans laquelle il désigne déjà cette cité sous le nom de Dunde

Cette cité a été érigée en bourg royal par Guillaume le Lion, et, par sa position et son action, a toujours joué un rôle important dans l'histoire de l'Ecosse. Wallace y fut élevé et c'est de là qu'il porta les premiers coups à l'Angleterre. Les Anglais s'en emparèrent deux fois sous Edouard Ier, puis encore sous Richard II et Edouard VI. En 1645, le marquis de Montrose la prit d'assaut et la brûla; Monk massacra une partie de ses habitants en 1651, après mu vive résistance. Dundee fut la première ville de l'Ecosse
qui adopta la Réforme. (A. Maire).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.