.
-

Congé. - Petite moulure en forme de quart de cercle qui, dans les ordres romains antiques ou dans ceux étudiés à leur imitation, relie le fût de la colonne à la base et au chapiteau

Le congé, que l'on appelle aussi apophyge, cavet et scape, et qui n'est autre chose qu'une sorte d'amortissement, offre peu de variétés dans l'architecture dite classique; mais, dans toute l'architecture du Moyen âge, surtout depuis le XIIe jusqu'au XVIe siècle, comme on désigna sous le nom de congé ou congié la terminaison simple ou ornée des moulures décorant les pieds-droits, les chambranles des baies ou les arcs des voûtes, ce genre d'arrêt offrit les dispositions les plus ingénieuses et aussi les plus motivées; car, dit Viollet-le-Duc (Dictionnaire de l'Architecture, III, 512), 

" les tailleurs de pierre épargnaient ainsi aux bardeurs et poseurs la difficulté de poser des sommiers (toujours assez lourds), portant des moulures fragiles sur le lit inférieur, et par conséquent faciles à épaufrer ".
C'est surtout dans le style d'architecture de l'ancienne province de Bourgogne que l'on peut voir les plus remarquables exemples de ces sortes de congés ou congiés. (Charles Lucas).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.